Actualisation de la Lépi: Les opérations de terrain prorogées jusqu’au 23 février prochain

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Actualisation de la Lépi: Les opérations de terrain prorogées jusqu’au 23 février prochain


Les opérations de collecte de données de terrain dans le cadre de l’actualisation du fichier électoral national, en vue des communales et municipales du 17 mai prochain, qui se sont déroulées, du 25 janvier au 6 février dernier, sont désormais prorogées jusqu’au dimanche 23 février prochain.

LIRE AUSSI:  Mesures d’atténuation suite aux effets du Covid-19: Les attentes des organisations des employeurs et des travailleurs

La décision a été prise, ce mardi, par le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos/Lépi) en session extraordinaire à son siège à Agblangandan dans la commune de Sèmè-Podji. Cette prorogation va permettre de prendre en compte les retardataires, espère le président du Cos/Lépi, Jérémie Adomahou.
En effet, selon lui, les opérations d’actualisation ont été relancées, le 24 janvier dernier, avec la poursuite de l’affichage des listes sur toute l’étendue du territoire national. La phase des opérations de collecte de données de terrain qui vient de s’achever a consisté à permettre aux populations de formuler des demandes de correction ou de rectification d’informations personnelles, des demandes de radiation (de personnes décédées, de mineurs, d’étrangers ou de personnes ayant perdu leur droit civique), des demandes de transfert de centre de vote, des demandes d’inscription, des déclarations de perte de carte d’électeur, des demandes de duplicatas et autres. Cette série d’opérations devrait se faire en treize jours à savoir du 25 janvier au 6 février. Un délai jugé insuffisant pour l’atteinte des objectifs. En dehors du délai de collecte assez court pour permettre aux populations de faire leurs réclamations, le Cos/Lépi a relevé plusieurs autres problèmes qui ont plombé les opérations sur le terrain. Il s’agit de la difficile adhésion de la population à l’application des lois relatives à la nouvelle configuration des centres de vote et des nouveaux villages et quartiers de ville. Face à ces difficultés, le Cos/Lépi, soucieux de doter le Bénin d’une liste électorale fiable qui prend en compte tous les citoyens en âge de voter, a décidé de rallonger le délai des opérations de terrain. La collecte va se poursuivre jusqu’au 23 février dans les centres de vote pour permettre aux citoyens retardataires de formuler leurs réclamations. Jérémie Adomahou rassure de sa détermination à livrer la Lépi à la Céna dans le délai légal, soit au plus tard le 17 mars prochain, à savoir 60 jours avant le scrutin comme le prévoit le Code électoral. Le président du Cos/Lépi invite tous les acteurs à la mobilisation pour faire de cette activité de ratissage une réussite totale.
Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

LIRE AUSSI:  Mesures d’atténuation suite aux effets du Covid-19: Les attentes des organisations des employeurs et des travailleurs