Administration communale: La qualité des ressources humaines préoccupe

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Administration communale: La qualité des ressources humaines préoccupe


L’administration communale manque de ressources humaines de qualité, selon une récente étude commanditée par l’Association nationale des communes du Bénin qui se dit très embarrassée par cette situation qui impacte négativement le développement.

LIRE AUSSI:  Passation de charges au Palais de la Marina : Tête-à-tête entre Patrice Talon et Boni Yayi

Les communes du Bénin ne disposent pas de ressources humaines de qualité capables de contribuer au développement à la base. Ce constat fait par la récente étude commanditée par l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb) donne à réfléchir aux responsables de ladite association pour y trouver une réponse conséquente.
Tamou Bio Sarako, maire de Banikoara et premier vice-président de l’Association nationale des communes du Bénin, pense qu’il faut trouver une solution à cette préoccupation majeure qui déteint sur la qualité des services dans l’administration communale.

« L’étude a relevé des insuffisances en termes de profil et de genre, moins de 25 % de femmes sont utilisées dans les mairies », a fait remarquer Tamou Bio Sarako aux maires, secrétaires généraux et autres acteurs des mairies des communes des départements de l’Atacora et de la Donga, lors d’une séance de restitution du rapport sur l’état des lieux des ressources humaines dans les collectivités locales à la préfecture de Natitingou. Il a informé qu’en 2020, l’Ancb a commandité une étude dans le cadre du projet Dynamique locale qui a permis de faire véritablement l’état des lieux des ressources humaines dans les collectivités locales. Ce travail a été validé par les différents ministères sectoriels, notamment les ministères de la Décentralisation, de la Fonction publique et des Finances, le Centre de formation de l’administration locale et d’autres acteurs, fait-il savoir aux cadres de l’administration communale.
Il y a une urgence à doter les communes de ressources humaines de qualité pour pouvoir véritablement assurer le développement, fait savoir Tamou Bio Sarako. « Nous ne pouvons pas améliorer les conditions de vie de nos populations si nous n’avons pas des cadres rompus à la tâche, si nous n’avons pas des compétences avérées en la matière », a insisté le premier vice-président de l’Ancb. Comme recommandation formulée à l’endroit de l’Ancb, chaque commune devra renforcer les capacités de ses agents l’État central est invité, pour sa part, à prendre en charge le renforcement des capacités des agents des collectivités locales ainsi que leurs salaires. Au regard des réformes structurelles annoncées par le gouvernement dans le secteur de la décentralisation, selon Maguidi Kora Gbéré, chargé de mission du préfet de l’Atacora, la démarche de l’Ancb est opportune et amorcera la prise des décrets d’application de la loi portant statut général de la fonction publique.

LIRE AUSSI:  Journées portes ouvertes à la mairie de Natitingou: Rapprocher les citoyens de l’administration communale