Admission dans l’Ordre national du Bénin: Critères et avantages

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Admission dans l’Ordre national du Bénin: Critères et avantages


Tout citoyen qui travaille à la promotion, au rayonnement et au développement du Bénin peut-être candidat à une décoration. Aboubakari Koto-Yerima, chef de cabinet de la Grande chancelière de l’Ordre national du Bénin, indique que l’Ordre est ouvert à tout citoyen béninois, qu’il soit civil ou militaire, membre ou cadre de l’administration, simple paysan, artiste et sportif. Selon lui, il n’y a pas d’exclusion en ce qui concerne l’admission dans l’Ordre national du Bénin. « De façon globale, peut être admis dans l’ordre tout citoyen béninois ou étranger qui concourt au développement et au rayonnement du Bénin. Également, tout Béninois qui travaille à promouvoir les valeurs du Bénin à travers le monde peut faire l’objet d’une décoration. Tout Béninois, qui de façon exceptionnelle, méritoire, héroïque, pose un acte peut aussi être à titre exceptionnel promu ou nommé dans l’Ordre national du Bénin par le Grand maître », a-t-il expliqué.
Mais avant de bénéficier de cette admission, il y a des critères à suivre. Aboubakari Koto-Yérima évoque des critères généraux et des critères spécifiques. En ce qui concerne les critères généraux, il mentionne les critères d’engagement, de responsabilité au travail, de bonne gouvernance, de probité et d’excellence. « Ces valeurs que nous connaissons et qui sont exigées pour chaque travailleur qui qu’il soit sont de façon générale les valeurs sur lesquelles on prend appui », a-t-il fait savoir. Pour ce qui est des valeurs spécifiques que la loi a reprises, le directeur de cabinet de la Grande chancelière de l’Ordre national du Bénin évoque trois points. Premièrement, affirme-t-il, ne peut être admis dans l’ordre que tout citoyen qui, au 1er janvier de l’année où on demande l’établissement de tableau de concours, a fermé 30 ans. Deuxièmement, toute personne qui, dans le cadre du travail, surtout dans l’administration, a déjà fermé 10 ans d’expérience. Troisièmement, quelqu’un qui n’a pas été condamné une fois suite à un crime ou qui n’a pas maille à partir avec la justice. « Quand tu as un dossier qui est pendant devant la justice, on ne peut pas te proposer à nomination ou à promotion dans l’Ordre parce que le verdict peut te condamner à une peine lourde qui viendra empêcher ta nomination ou ta promotion. Ce sont les critères essentiels sur lesquels, le conseil de l’Ordre va s’appuyer pour analyser les différents mémoires proposés par les impétrants. C’est pourquoi, lorsque quelqu’un est proposé à nomination ou à promotion, on lui demande par lui-même d’écrire son mémoire. Lequel mémoire retrace son parcours, ce qu’il pense qu’il a posé comme acte dans le temps et qui mérite qu’on l’admette dans l’Ordre », souligne-t-il.
L’entrée dans l’ordre comporte plusieurs avantages. Le principal avantage, selon Aboubakari Koto-Yérima, est d’ordre honorifique. « C’est honorifique parce que nous sommes plus de 12 millions de Béninois et ce n’est pas tout le monde qui a la chance d’être honoré par la nation. Le fait d’être cité pour être admis dans l’Ordre est un honneur immense », souligne-t-il. Il précise aussi que lorsque quelqu’un est membre de l’Ordre et qu’il prend part à des manifestations publiques, le protocole d’Etat connaît le traitement dû à son rang. Aussi, note-t-il, lorsque quelqu’un est admis à un certain grade dans l’Ordre national du Bénin et qu’il passe de vie à trépas, il ne peut pas être enterré n’importe comment, surtout lorsqu’il a été fait Grand-croix ou Grand officier. Ce dernier a droit à des honneurs que la nation lui donne en tant que digne fils. Plusieurs autres avantages d’ordre pécuniaire ou matériel s’y ajoutent, selon Aboubakari Koto-Yérima?

LIRE AUSSI:  3e édition des examens nationaux de licence: Les épreuves lancées pour 693 candidats à Ste Rita