Affaire « Boucle ferroviaire »: L’Unamab invite au respect de la décision de justice

Par Collaboration extérieure,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Affaire « Boucle ferroviaire »: L’Unamab invite au respect de la décision de justice


Affaire « Boucle ferroviaire »: L’Unamab invite au respect de la décision de justice

Dans une déclaration de presse faite à Cotonou, vendredi 4 décembre dernier, l’Union nationale des Magistrats du Bénin (Unamab) a fustigé le non-respect par le gouvernement de la décision de justice rendue dans l’affaire « Boucle ferroviaire » opposant l’Etat béninois et Bolloré aux sociétés Petrolin et Pic Network International. Au regard des lourdes conséquences de cette attitude, l’Unamab invite alors l’Exécutif à s’incliner face au jugement qui à valeur de l’autorité de la chose jugée.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La session budgétaire lancée

Depuis jeudi 19 novembre dernier, au moins 100 millions de FCFA sont déductibles par jour des caisses du Trésor public du fait du non-respect par le gouvernement de la décision de justice dans l’affaire « Boucle ferroviaire ». C’est pour déplorer cette situation que l’Unamab s’est fait entendre vendredi 4 décembre dernier à la faveur d’une déclaration de presse prononcée par Rodrigue Ago, son responsable à l’information et à l’organisation.

Pour rappel, jeudi19 novembre dernier, dans cette affaire opposant l’Etat béninois et la société Bolloré Africa Logistics aux sociétés Petrolin Trading Limited et Pic Network International, la chambre civile de la Cour d’appel de Cotonou a, d’une part, ordonné la cessation par Bolloré de tous travaux entrepris sur le site de l’Ocbn à Cotonou sous astreintes comminatoires de 100 millions de FCFA par jour de résistance, et d’autre part ordonné à l’Etat béninois et à Bolloré de s’abstenir de tous travaux sur les composantes du projet « Epine dorsale » encore sous astreintes comminatoires de 100 millions de FCFA par jour de résistance. «Mais à l’occasion d’une rencontre avec les travailleurs de l’Ocbn, dimanche 29 novembre dernier, le chef de l’Etat a exhorté la société Bolloré Africa Logistics à poursuivre l’exécution des travaux malgré la suspension ordonnée par la Cour d’appel», fait remarquer l’Unamab. Selon les magistrats de l’Unamab, cette attitude loin d’être un acte accidentel, tend à s’ériger en une opposition systématique contre toute œuvre de justice qui contrarierait le gouvernement. C’est ainsi que l’Unamab a rappelé quelques obstructions antérieures du gouvernement à la Justice. Entre autres, l’opposition opportuniste à l’arrestation de l’honorable Orou Sé Guéné condamné le 2 décembre 2014 par le Tribunal de première Instance de première Classe de Parakou pour des faits de pression sur juge et à celui relatif à la condamnation prononcée par la CCJA contre l’Etat béninois dans le dossier PVI-Nouvelle Génération.
Face à ces obstructions devenues fréquentes, l’Unamab a appelé le gouvernement à donner valeur à la Justice et à la chose jugée. C’est pourquoi, dans cette affaire de « Boucle ferroviaire » déjà jugée, elle exhorte le gouvernement à surseoir sans délai à tout acte de boycott de l’arrêt prononcé le jeudi 19 novembre dernier par la Cour d’appel de Cotonou pour préserver le processus démocratique et sauver les caisses du Trésor public?

LIRE AUSSI:  Earning your master's degree in health science is becoming an increasingly in style academic route, and for an excellent cause.