Affaire escroquerie foncière à Adja-Ouèrè: L’ex-maire de Sakété Raliou Arinloyé incarcéré

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Affaire escroquerie foncière à Adja-Ouèrè: L’ex-maire de Sakété Raliou Arinloyé incarcéré


Arrêté le mardi 29 août dernier à Pobé, l’ancien maire de Sakété, Raliou Arinloyé, séjourne à la prison civile d’Akpro-Missérété depuis la soirée du jeudi 31 août dernier. La décision a été prise par le juge instructeur du Tribunal de première instance de deuxième classe de Pobè qui l’a auditionné au sujet d’une affaire d’escroquerie foncière à Adja-Ouèrè.

L’ancien maire de Sakété, Raliou Arinloyé n’est plus libre de ses mouvements. Il a été mis sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du Tribunal de première instance de deuxième classe de Pobè et écroué jeudi 31 août dernier. Raliou Arinloyé est cité dans une affaire d’escroquerie domaniale dans laquelle est cité aussi l’ex-maire d’Adja-Ouèrè, Djima Fachola, en détention préventive à la prison civile de Porto-Novo depuis 2014 et le richissime homme d’affaires Séfou Fagbohoun qui serait en cavale et activement recherché par la Police.
Un avis de recherche avait été lancé en août dernier contre Séfou Fagbohoun et Raliou Arinloyé par le procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Pobé. Mais c’est finalement le mardi 29 août dernier que le grappin a été mis sur l’ancien maire de Sakété par les éléments de la Police et de la Gendarmerie de Pobè. Ce dernier allait répondre à une convocation du juge d’instruction en charge du dossier quand il a été arrêté devant le collège d’enseignement général 1 de Pobè. Raliou Arinloyé était à bord du véhicule de ses avocats. Il a été mis aux arrêts puis conduit au commissariat de police de Pobé. Il a été ensuite présenté au procureur de la République, jeudi 31 août dernier puis au juge d’instruction qui l’a auditionné. Des sources bien informées renseignent que l’audition s’est déroulée en présence aussi du prévenu Djima Fachola. A l’issue de l’interrogatoire, le juge a décidé de placer l’ancien maire de Sakété sous mandat de dépôt. Raliou Arinloyé a rejoint en prison ainsi depuis jeudi 3l août dernier, l’ex-maire d’Adja-Ouèrè. L’audience a été programmée pour le 26 septembre prochain. Un mandat d’arrêt international pourrait être décerné contre le richissime homme d’affaires Séfou Fagbohoun, introuvable depuis quelques semaines, pour l’arrêter et le faire comparaître aussi, informent les mêmes sources.
En fait, le domaine objet de litige concerne une ferme d’agrumes sise dans le village de Gbahouété, commune d’Adja-Ouèrè, d’une superficie de 227 hectares 17 ares 52 centiares appartenant à la population. Raliou Arinloyé, alors sous-préfet d’Adja-Ouèrè en 2002, a participé à la cession du vaste domaine à Séfou Fagbohoun. Avec l’avènement de la Décentration en 2002, Dijma Fachola, alors maire d’Adja-Ouèrè aurait procédé aux derniers actes de la procédure de cession du domaine. Mais cette vente sera ensuite querellée. Certains présumés propriétaires terriens ont contesté la cession. Ce qui occasionne souvent des affrontements sanglants parfois mortels sur le site querellé entre les deux parties. L’affaire a connu plusieurs rebondissements devant la justice. Mais les verdicts ont chaque fois tourné en faveur de Séfou Fagbohoun. Mais les propriétaires terriens, ne s’avouant pas vaincus, ont déclenché une autre procédure dans le but toujours de faire revenir dans leur giron le domaine. C’est dans ce cadre que les anciens maires Raliou Arinloyé et Djima Fachola et le président d’honneur du Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep) ont été poursuivis pour, entre autres chefs d’accusation, escroquerie foncière.