Affaire mauvaise gestion au Fnm: Komi Koutché devant le juge

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Affaire mauvaise gestion au Fnm: Komi Koutché devant le juge


Komi Koutché

 L’ancien directeur général du Fonds national de la microfinance (Fnm), Komi Koutché était dans la matinée de ce vendredi 6 avril, au palais de justice de Cotonou. Il a répondu enfin à la convocation du juge d’instruction du tribunal de première instance de première classe de Cotonou en charge du dossier de mauvaise gestion au Fmn au titre des exercices 2013 à 2016. Une affaire dans laquelle il serait impliqué alors directeur général de cette structure créée sous le régime passé et chargée d’octroyer des crédits aux plus pauvres.

En voyage hors du territoire national depuis plusieurs mois, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances serait rentré juste au pays pour se mettre à la disposition de la justice. Il a donné sa part de vérité dans ce dossier pour lequel dix personnes avaient été incarcérées, vendredi 23 février dernier, à la prison civile de Cotonou. Elles avaient été placées sous mandat de dépôt pour les chefs d’inculpation de détournement de deniers publics, d’escroquerie, de blanchiment d’argent et de complicité de blanchiment d’argent. Il s’agissait de trois cadres du Fonds national de la microfinance et sept responsables d’institutions de microfinance partenaires du Fnm. Deux autres cadres du Fnm avaient été mis sous convocation. Depuis lors même si certains des inculpés ont été libérés par la suite après quelques jours de détention préventive, les regards étaient tournés vers l’ancien directeur général du Fnm qui serait considéré comme un élément essentiel pour la manifestation de la vérité dans cette affaire de mauvaise gestion présumée et évaluée à un montant de 60 milliards F Cfa de perte à l’Etat, suite à un audit commandité par le gouvernement du Nouveau départ. La comparution de Komi Koutché était donc fortement attendue devant le magistrat instructeur. C’est désormais chose faite depuis ce vendredi 6 avril. L’homme s’est présenté en personne au juge pour faire évoluer l’instruction. Ce qui lui évite ainsi toute menace de mandat d’arrêt international ou de jugement par défaut. Toutefois il est poursuivi mais sans mandat et comparaitra, libre de ses mouvements. Les choses se seraient bien passées pour lui, selon certaines indiscrétions.

LIRE AUSSI:  9e édition de la journée annuelle du Fnm: L’Arch et la finance digitale au cœur des échanges

Komi Koutché

 L’ancien directeur général du Fonds national de la microfinance (Fnm), Komi Koutché était dans la matinée de ce vendredi 6 avril, au palais de justice de Cotonou. Il a répondu enfin à la convocation du juge d’instruction du tribunal de première instance de première classe de Cotonou en charge du dossier de mauvaise gestion au Fmn au titre des exercices 2013 à 2016. Une affaire dans laquelle il serait impliqué alors directeur général de cette structure créée sous le régime passé et chargée d’octroyer des crédits aux plus pauvres.

En voyage hors du territoire national depuis plusieurs mois, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances serait rentré juste au pays pour se mettre à la disposition de la justice. Il a donné sa part de vérité dans ce dossier pour lequel dix personnes avaient été incarcérées, vendredi 23 février dernier, à la prison civile de Cotonou. Elles avaient été placées sous mandat de dépôt pour les chefs d’inculpation de détournement de deniers publics, d’escroquerie, de blanchiment d’argent et de complicité de blanchiment d’argent. Il s’agissait de trois cadres du Fonds national de la microfinance et sept responsables d’institutions de microfinance partenaires du Fnm. Deux autres cadres du Fnm avaient été mis sous convocation. Depuis lors même si certains des inculpés ont été libérés par la suite après quelques jours de détention préventive, les regards étaient tournés vers l’ancien directeur général du Fnm qui serait considéré comme un élément essentiel pour la manifestation de la vérité dans cette affaire de mauvaise gestion présumée et évaluée à un montant de 60 milliards F Cfa de perte à l’Etat, suite à un audit commandité par le gouvernement du Nouveau départ. La comparution de Komi Koutché était donc fortement attendue devant le magistrat instructeur. C’est désormais chose faite depuis ce vendredi 6 avril. L’homme s’est présenté en personne au juge pour faire évoluer l’instruction. Ce qui lui évite ainsi toute menace de mandat d’arrêt international ou de jugement par défaut. Toutefois il est poursuivi mais sans mandat et comparaitra, libre de ses mouvements. Les choses se seraient bien passées pour lui, selon certaines indiscrétions.

LIRE AUSSI:  Festivités du 55e anniversaire de l’indépendance du Bénin: Un beau monde pour vivre des instants solennels à Natitingou