Affrontements entre populations à Malanville: Des forces de sécurité déployées pour un retour à l’ordre

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Affrontements entre populations à Malanville: Des forces de sécurité déployées pour un retour à l’ordre


La situation qui prévaut dans la commune de Malanville, plus précisément dans l’arrondissement de Guéné préoccupe le gouvernement. Le Conseil des ministres du mercredi 28 juillet a donc décidé d’y déployer un détachement des forces de défense et de sécurité pour rétablir l’ordre.

LIRE AUSSI:  Réunion délocalisée de la commission mixte de la Cedeao: Assurer la proximité avec les peuples


Le gouvernement, au cours de son conclave hebdomadaire du mercredi 28 juillet, s’est penché sur la situation qui prévaut dans l’arrondissement de Guéné, commune de Malanville. Un compte rendu du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a renseigné le Conseil des ministres sur des affrontements entre éleveurs et agriculteurs dans le campement de Gabéri dans ledit arrondissement, dans la journée du 24 juillet dernier. Ces évènements sont survenus en raison de dissensions liées à la gestion de zones délimitées pour les activités pastorales et/ou agricoles. Ils ont « malheureusement provoqué des morts d’hommes, des blessés graves et de nombreux dégâts matériels », déplore Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement au cours de son traditionnel point de presse.
Afin de ramener le calme dans la localité et protéger les populations et leurs biens, le gouvernement a décidé d’y dépêcher un détachement des Forces de défense et de sécurité. Par ailleurs, renseigne le compte rendu du Conseil des ministres, l’ampleur des dégâts enregistrés nécessite qu’une assistance particulière soit apportée aux victimes des communautés antagonistes. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique veillera à la mise en œuvre des instructions données par le Conseil à cet effet, à savoir organisation de séances de sensibilisation, identification et poursuite des auteurs, libération des couloirs de passage du bétail. Le Conseil des ministres a profité de cette occasion « pour rappeler que les éleveurs et les agriculteurs doivent cohabiter en bonne intelligence et que tout acte de discrimination à l’égard de l’une ou de l’autre des communautés sera sévèrement sanctionné ».

LIRE AUSSI:  Exposition publique au palais de la Marina : La mairie des jeunes de Ouidah au contact de l’histoire