Ag constitutive de la Fédération béninoise de Teqball: Vincent Francis Kpohihoun plébiscité

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ag constitutive de la Fédération béninoise de Teqball: Vincent Francis Kpohihoun plébiscité


Les délégués des neuf associations et clubs affiliés à la Fédération béninoise de Teqball (Fébéteq) se sont réunis, mercredi 14 juillet dernier, en assemblée générale constitutive à la Maison des Fédérations sportives à Cotonou. A l’issue des travaux qui se sont déroulés en présence de Julien Minavoa, président du Comité national olympique et sportif béninois, un bureau de 11 membres dirigé par Vincent Francis Kpohihoun a été mis sur pied.

LIRE AUSSI:  Foot-Corruption : La Caf lève la suspension de l’arbitre béninois Aboudou Bello

Les représentants de neufs clubs et associations de Teqball à savoir Tori Teqball Club, Teqball Club Parakou, Association Omnisports Racine de Bohicon, Union sportive de la Pendjari, Association Ben Teqball, Association Omnisports Play and Flourish (Aopf), Association Sportive « Les Colombes», Association Sportive «Les Collines de Dassa» (As Collines) et Association Omnisports Racine du Zou, s’étaient réunis en Assemblée générale le mercredi 14 juillet dernier à la Maison des fédérations sportives pour mettre sur pied la Fédération béninoise de Teqball.
A cette occasion, Julien
Minavoa, président du Comité national olympique et sportif béninois a félicité les acteurs d’avoir décidé de se mettre ensemble pour la promotion et le développement de cette discipline au Bénin. Pour lui, la mise en place d’une fédération ne relève pas que du bon vouloir du président du Cnos-Ben mais cela découle aussi de la volonté des responsables des associations et clubs, en respect des textes en vigueur. « Tout ceci doit répondre aux exigences et aux règles éthiques de la pratique sportive à savoir ne pas se livrer au dopage », a-t-il martelé. Il s’engage à soutenir la famille du teqball qui a pris conscience, selon lui, de cette réalité. « Je voudrais souhaiter que cette fédération aille plus loin» a-t-il conclu.
Plébiscité à la tête de cette fédération, Vincent Francis
Kpognihoun a salué la mobilisation des acteurs de cette discipline autour de sa personne. Il annonce un vaste programme de promotion du teqball et une campagne de distribution du matériel dans les jours à venir. « Nous avons du matériel pour mettre en place des associations dans tous les départements dans les mois à venir », a-t-il déclaré. A l’en croire, l’opportunité s’offre à tous les clubs de sport d’intégrer ce mouvement. « Nous avons besoin de vous pour avancer, la communauté du teqball a besoin de vous », a-t-il indiqué?

LIRE AUSSI:  Coupe de l’ambassadeur du Japon:Le Bénin se met à la page

Bureau du Comité exécutif de la Fébéteq

Président : Francis Kpohihoun
1er vice-président : Cyrille Houndjo
2e vice-président : Toussaint Kiatti
Secrétaire général : Auguste Gnansounnou
Secrétaire général adjoint : Massahoud H. Soumanou
Trésorier général : Juricia
Agloboe
Trésorier général adjoint : Etiennette Kotto
Responsable à l’organisation : Virgile Houessou
1er responsable adjoint à l’organisation : Krishnaji Sossou
2e responsable adjoint à l’organisation : Guenole Mevo
Représentante des femmes : Rose Zanou

Teqball, un sport sur une table arquée

Organisé au niveau international par la Fédération internationale de Teqball (Fiteq), le teqball est un sport de ballon pratiqué sur une sorte de table de tennis de table arquée. Il s’apparente à une combinaison de football et de tennis de table. La pratique ressemble au tennis-ballon qui, lui, emprunte les codes du tennis. Joué par deux joueurs en simple, quatre joueurs en double ou plusieurs joueurs dans un tour, le teqball se pratique dans 103 pays dans le monde entier. En ce qui concerne les règles de sa pratique, le ballon peut être touché trois fois avant d’être renvoyé sur le dessus de la moitié de table de l’adversaire. N’importe quelle partie du corps peut être utilisée pour jouer le ballon, à l’exception du bras et de la main. Les pieds, les genoux, la tête et la poitrine sont principalement utilisés. Un point est marqué si l’adversaire laisse tomber le ballon, ne peut pas le renvoyer ou enfreint d’autres règles. Des efforts sont faits par la Fiteq dont le siège se trouve à Budapest en Hongrie pour introduire ce sport aux Jeux olympiques.

LIRE AUSSI:  Foot-Corruption : La Caf lève la suspension de l’arbitre béninois Aboudou Bello