Agression sur Galiou Soglo : La police a ouvert une enquête de flagrance après des constatations et une reconstitution des faits

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Agression sur Galiou Soglo : La police a ouvert une enquête de flagrance après des constatations et une reconstitution des faits


 

Roger Tawès, commissaire principal de police et porte-parole de la Police républicaine a donné les premiers détails sur l’agression dont aurait fait l’objet l’ancien ministre Galiou Soglo dans la soirée du vendredi 5 février dernier.

LIRE AUSSI:  Remplacement du conseiller Simplice Dato à la Cour constitutionnelle: Le président de la République procède aux consultations

Roger Tawès, commissaire principal de police et porte-parole de la Police républicaine a fait une brève déclaration de presse sans trop de précisions ce dimanche 7 février au sujet de la tentative d’agression dont aurait été l’objet l’ancien ministre Galiou Soglo.

Pour ce qui est des circonstances du drame, il a indiqué qu’il est « revenu à la police républicaine que le vendredi 5 février, alors que Galiou Soglo se rendait à sa ferme située dans le village Avagbé, arrondissement de Kpanroun  dans la commune d’Abomey-Calavi,  le véhicule qui le transportait aurait essuyé des coups de feu simultanément sur ses deux flancs, pendant qu’il roulait vers 20 heures dans la brousse sur une piste isolée située à trois kilomètres environ de la voie bitumée ». Son chauffeur « aurait réussi à forcer le passage et a poursuivi son chemin avant de se replier sur Cotonou à 30 kilomètres plus loin, en prenant un contournement ».

LIRE AUSSI:  Remplacement du conseiller Simplice Dato à la Cour constitutionnelle: Le président de la République procède aux consultations

Suite à cet incident, instruite par le procureur de la république près le Tribunal de première instance d’Abomey-Calavi, « la Police républicaine a aussitôt ouvert une enquête de flagrance et s’est portée sur place pour des constatations et une reconstitution des faits, en présence du conducteur », a indiqué le porte-parole de la police. « Les spécialistes de la police technique et scientifique sont également intervenus sur le véhicule pour des constatations. Les investigations se poursuivent », assurent-ils. Roger Tawès rassure aussi que « toutes les hypothèses seront étudiées pour élucider cette affaire et déférer la procédure d’enquête subséquente devant le procureur de la République ».