Agriculture : la territorialisation au cœur d’un salon international

Par Joel TOKPONOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Agriculture : la territorialisation au cœur d’un salon international

modernisation_agriculturemodernisation_agriculture

Le premier Salon international des marchés agricoles et agroalimentaires (Simaa) organisé par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche s’est ouvert hier au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou à Cotonou. Il est prévu pour durer jusqu’au 28 novembre prochain.

LIRE AUSSI:  Procédure d’octroi d’une 3e licence de réseau de communication: Talon tient sa promesse de révolutionner le secteur des Gsm

L’esplanade intérieure du stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de
Kouhounou est aux couleurs de l’agriculture jusqu’au 28 novembre prochain. On y parlera de production et de transformation agricoles, de mécanisation, d’adaptation de sols, etc. Ceci, à l’occasion du premier Salon international des marchés agricoles et agroalimentaires (Simaa) organisé par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche et qui s’y déroule depuis hier.
Sur les lieux, différentes entreprises intervenant dans la fourniture d’intrants ou de semences, la vente de machines agricoles, le financement d’activités dans le secteur de l’agriculture ou la transformation de produits agricoles exposent au public leurs services.
Il s’agit par ce salon de révéler le potentiel des pôles de développement agricole du Bénin et de mobiliser plus de partenaires et d’investisseurs autour de la modernisation du secteur pour un véritable développement des filières et pôles de développement agricole.
A l’ouverture de ce salon, le vice-président de la Chambre nationale de l’agriculture du Bénin, a félicité le gouvernement pour cette initiative qui offre d’importantes opportunités aux acteurs agricoles. « En réalité, c’est le président de la République qu’il faut remercier. Il sait donner au monde agricole les personnes chevronnées, les outils appropriés, les ressources adéquates… dont il a besoin pour avancer », a indiqué Dieudonné Aladjodjo.

LIRE AUSSI:  Orientations du budget général de l’Etat, gestion 2016: Le gouvernement invité à plancher devant le Parlement

Investir pour la modernisation

Selon lui, en dehors de la forte dotation budgétaire du secteur de l’agriculture, le Simaa constitue la preuve de la « reconnaissance du mérite et du savoir des acteurs agricoles béninois ». D’ailleurs, poursuit-il, le thème choisi est opportun, car il s’adapte aux réformes actuelles initiées par le gouvernement et qui font décrocher nombre de records dans le secteur agricole.
Intervenant à travers une vidéo diffusée, Gaston Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, a insisté sur l’importance de ce salon. Il a aussi rappelé le passage essentiel du message du chef de l’Etat sur la révolution agricole. « Seront intensifiés les investissements destinés à moderniser notre agriculture. Cette agriculture sera dès lors, grâce à une mécanisation intelligente, plus performante et créatrice de richesse aussi bien pour les acteurs que pour l’économie nationale… », dit entre autres Patrice Talon, cité par le ministre Gaston Dossouhoui. Ce message, souligne le ministre, a été le déclic d’un rêve qui se concrétise à grands pas. « La dynamique Talon a déjà montré en un quinquennat qu’il est réalisable », a-t-il déclaré avant de rappeler que le Bénin est le premier pays producteur de coton en Afrique depuis quatre campagnes et le deuxième dans la production des céréales dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Loin de s’arrêter à ces performances, le Bénin ambitionne d’aller plus loin en modernisant toute son agriculture pour conquérir le monde grâce à la stratégie de territorialisation, a ajouté le ministre. C’est la motivation de ce salon qui se tient du 25 au 28 novembre à Cotonou et ensuite du 2 au 5 décembre 2021 à Parakou.