Alimentation en eau potable à Parakou et environs: Le projet de renforcement du système lancé au profit des populations

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Alimentation en eau potable à Parakou et environs: Le projet de renforcement du système lancé au profit des populations


Le ministre de l’Eau et des Mines, Samou Séidou Adambi, a procédé au lancement officiel du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de Parakou et ses environs, samedi 27 janvier dernier à la place Bio Guèra de la ville. Dans onze mois, les populations n’auront plus de difficultés pour s’approvisionner.

LIRE AUSSI:  Verdict du procès d’assassinat du juge Sévérin Coovi/5e journée du procès(15e dossier): Une perpétuité et deux acquittés au bénéfice du doute

Le gouvernement est préoccupé par l’approvisionnement en eau potable des populations béninoises dont celles de Parakou. En témoigne le projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable dont il a procédé au lancement, samedi 27 janvier dernier à la place Bio Guèra, à leur profit. Sa concrétisation apportera un grand soulagement aux populations de cette ville.
En effet, le seul barrage de l’Okpara construit depuis 43 ans pour ses habitants alors estimés à 35 000, ne répond plus aujourd’hui aux besoins des ménages sans cesse croissants. C’est la raison pour laquelle, la Banque Ouest-africaine de développement (Boad) a accepté de contribuer au financement du projet d’un coût global de 19 milliards de francs Cfa. Pour pallier le déficit en eau et soulager les souffrances des populations, le gouvernement a décidé de renforcer le système d’alimentation en eau potable. Ce projet est financé entièrement par la Boad et le gouvernement béninois à hauteur de 19 milliards de francs Cfa.
Le gouvernement, à travers le ministère de l’Eau et des Mines, veut définitivement régler les problèmes de déficit, de baisse de pression et de pénurie d’eau dans la ville de Parakou et ses environs. « Ce projet vise également à favoriser le développement industriel de Parakou et d’en faire un pôle de développement économique et culturel dynamique », a indiqué le ministre Samou Séidou Adambi. « Le programme d’actions du gouvernement, s’agissant du secteur de l’eau, entre dans sa phase concrète à Parakou», a-t-il poursuivi, expliquant la portée du projet. Il a rassuré que les travaux prévus pour durer onze mois ne souffriront d’aucun retard ni d’aucune insuffisance quant à leur efficacité et le respect des normes en la matière.
Selon le maire Charles Toko, il ne fait plus de doute que les projets promis par le président de la République pour Parakou, vont se réaliser. « Le Talon à grande vitesse (Tgv) est désormais lancé à Parakou », s’est-il réjoui. Pour lui, ce projet viendra améliorer les conditions d’accès à l’eau potable des populations de sa commune. Appréciant à sa juste valeur cette initiative du gouvernement, le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, a abondé dans le même sens?

LIRE AUSSI:  Société immobilière et d’aménagement urbain : cinq chantiers d’édifices administratifs, marchands et sociaux

Caractéristiques

Le projet prend en compte la réhabilitation des déversoirs du barrage de l’Opkara et celle de la station d’eau brute existante. Il y a aussi la construction et l’équipement d’une nouvelle tour de prise pour un refoulement de 1800 m3/h, l’installation d’un transformateur de 800 KVA et un groupe électrogène de 300 KVA, ainsi que la construction d’une station de pompage, nouvelle filière de traitement d’eau de surface courte pour une capacité de 1800m3/h, d’un réservoir semi-enterré de 3000 m3. Enfin, l’installation de deux transformateurs de 630 KVA et d’un groupe électrogène de 400 KVA, puis la construction d’un laboratoire et d’un bureau.

M. G.