Alimentation en eau potable dans le Couffo et le Plateau : le Japon octroie plus de 16 milliards au Bénin

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Alimentation en eau potable dans le Couffo et le Plateau : le Japon octroie plus de 16 milliards au Bénin

Le Japon octroie plus de 16 milliards au Bénin

Le Japon vient d’accorder plus de 16 milliards de francs Cfa au Bénin pour le renforcement des systèmes d’alimentation en eau potable dans les départements du Couffo et du Plateau. Takahisa Tsugawa, ambassadeur du Japon près le Bénin et Aurélien Agbénonci, ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération ont procédé, mardi 16 novembre dernier, à l’échange de notes relatives au dit accord.

LIRE AUSSI:  Sommet extraordinaire de la Cedeao: Le Bénin soucieux de la préservation des intérêts du Mali

3 milliards 218 millions de Yen soit environ 16 milliards 130 millions de francs Cfa pour le projet de renforcement des systèmes d’alimentation en eau potable dans les départements du Couffo et du Plateau ; c’est un acte de sollicitude du gouvernement japonais qui a été officialisé mardi 16 novembre dernier, par une signature d’accord.
« Le financement de ce projet s’inscrit dans le cadre de l’aide financière non remboursable du Japon et s’aligne sur le Plan national de développement du Bénin 2018-2025. La réalisation dudit projet contribuera à l’atteinte des objectifs du Programme d’action du gouvernement qui accorde une attention particulière au renforcement des systèmes d’alimentation en eau potable au Bénin », précise Takahisa Tsugawa, ambassadeur extraordinaire plénipotentiaire du Japon près le Bénin. Cet appui, poursuit-il, s’inscrit dans l’engagement du Japon réaffirmé lors de la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, et cadre aussi avec la déclaration de Yokohama 2019 à travers son second pilier intitulé : la contribution à la société durable et résiliente. « Qui donne de l’eau, donne la vie et fait en sorte que les maladies d’origine hydrique disparaissent. Qui donne de l’eau facilite aussi la réalisation de nombreux projets. On ne peut développer l’agriculture ou poursuivre le programme de transformation structurelle du pays sans l’eau », a déclaré Aurélien Agbénonci, ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération. Il rappelle que le chef de l’Etat a pris le pari de rendre disponible d’ici 2023, l’eau potable à tous les citoyens béninois sur l’ensemble du territoire national. Le patron de la diplomatie béninoise a alors exprimé la satisfaction du gouvernement béninois au gouvernement japonais qui contribue ainsi à accélérer l’agenda d’approvisionnement en eau dans les départements du Couffo et du Plateau.

LIRE AUSSI:  Acte d’incivisme: Le vol des compteurs d’eau récurrent à Natitingou

La disponibilité de l’eau potable : un défi

L’accès à l’eau potable est fondamental pour améliorer la santé de la population et pour le développement du pays. « Au Bénin, l’accès à l’eau potable demeure encore une priorité malgré les notables progrès enregistrés ces dernières années et la détermination du gouvernement à assurer la disponibilité de l’eau potable à 100 % sur toute l’étendue du territoire », fait observer Takahisa Tsugawa, ambassadeur extraordinaire plénipotentiaire du Japon près le Bénin. Il relève qu’il existe beaucoup de villages où les populations ont encore des difficultés à s’approvisionner en eau potable. C’est le cas de plusieurs localités des départements du Couffo et du Plateau où de nombreux enfants et femmes, parcourent des kilomètres pour atteindre leur source d’eau saisonnière ou le fleuve le plus proche. En outre, la demande en eau a augmenté du fait de la croissance démographique. « C’est pour permettre à ces populations de disposer d’eau potable, de prévenir les maladies d’origine hydrique et améliorer les conditions de vie que le gouvernement du Japon a décidé de financer le présent projet afin de développer de nouvelles sources d’eau et de construire des conduits de distribution d’eau, des réservoirs d’eau et d’autres installations d’approvisionnement en eau », explique Takahisa Tsugawa. Comptant sur l’engagement du gouvernement béninois à suivre de près l’exécution du projet, il a exprimé le souhait de voir les ouvrages se concrétiser d’ici quelques années à la satisfaction de tous. Aurélien Agbénonci, ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération, rassure d’ailleurs du respect des engagements et mieux, dans un délai optimal.

LIRE AUSSI:  Chantiers d’adduction d’eau potable: De l’eau potable pour tous