Amélioration de la qualité des soins au Chud Borgou-Alibori :Mise en service des unités de dialyse et de scanographie

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Amélioration de la qualité des soins au Chud Borgou-Alibori :Mise en service des unités de dialyse et de scanographie


Dans le cadre de la mise en œuvre du Pag 2, le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, a inauguré les unités de dialyse et de scanographie du Centre hospitalier universitaire départemental du Borgou-Alibori (Chud Borgou-Alibori), ce vendredi 24 juin à Parakou. Ces installations contribueront à améliorer la qualité des prestations de cet hôpital de référence dans le septentrion.

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori

LIRE AUSSI:  Commercialisation de la noix d’anacarde : La campagne 2021-2022 lancée à Bassila


Le plateau technique du Centre hospitalier universitaire départemental (Chud) Borgou-Alibori a, depuis vendredi 24 juin dernier, été renforcé avec des unités de dialyse et de scanographie. C’est le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, qui les a mis en service.
Les patients des départements du Borgou, de l’Alibori, de la Donga et des Collines n’ont plus de soucis à se faire. Pour les cas de dialyse et les scanographies à passer, ils n’auront plus forcément à se déplacer jusqu’à Cotonou, le Chud Borgou-Alibori disposant désormais des équipements pour les réaliser à Parakou.
En termes d’installations et d’équipements flambants neufs, il s’agit d’un imposant bâtiment abritant le scanner de 64 barrettes et ses équipements de dernière génération. Ainsi, les usagers de l’hôpital auront également accès aux services de radiologie et de cardiologie interventionnelles. C’est une unité ultramoderne qui va rehausser la qualité des diagnostics et de la prise en charge des patients. Quant au service de néphrologie de l’hôpital, il abrite l’unité de dialyse. C’est à travers l’acquisition et l’installation de 8 générateurs de dialyse avec 1 000 kits, d’un appareil d’hémodiafiltration et une unité de traitement et de distribution d’eau. A cela s’ajoutent un transformateur électrique de 800 Kva pour pouvoir couvrir les besoins énergétiques du Chud Borgou-Alibori et bien d’autres appareils dont un appareil d’aphérèse au niveau du service de pédiatrie.
Selon Benjamin Hounkpatin, ministre de la Santé, de profondes réformes ont également été entreprises dans le secteur, pour corriger les faiblesses majeures qui limitaient sa performance. «A côté de ces réformes, un vaste plan de renforcement du plateau technique a également été élaboré avec la construction et la réhabilitation de plusieurs hôpitaux et formations sanitaires et l’acquisition d’équipements de pointe, pour permettre un accès plus large et plus équitable des populations aux soins de qualité», a-t-il expliqué. L’objectif du gouvernement, à l’en croire, est de les voir assurer de bonnes prestations en matière de soins à leurs patients.
Pour le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, l’inauguration de ces unités est venue à point normé. Elles permettront aux patients du Chud Borgou-Alibori de bénéficier d’une dialyse de meilleure qualité et à un coût plus réduit.
Quant au directeur du Chud Borgou, Didier Adédégny, il s’est réjoui de la mise en service de ces unités au niveau de son centre. Au nom du personnel, il a remercié le gouvernement et promis qu’un bon usage sera fait des équipements reçus. Saisissant l’occasion, il a plaidé pour la réhabilitation de la maternité, l’agrandissement de la capacité d’accueil du service de réanimation, du service de médecine et d’autres services médicaux-techniques.

LIRE AUSSI:  John Igué, ancien ministre, directeur scientifique du LARES: « La dépréciation du naira nous coûte très cher »