Amélioration des résultats à l’examen du Bepc 2022 : Fruit des innovations à l’enseignement secondaire

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Amélioration des résultats à l’examen du Bepc 2022 : Fruit des innovations à l’enseignement secondaire

Un suivi méthodique et rigoureux est la clé de la réussite notée cette année

66,46 % de taux d’admissibilité au Brevet d’études du premier cycle session (Bepc) de juin 2022 contre 60,50 % en 2021. Une performance, justifiée par une synergie d’actions et la mise en œuvre de quelques innovations au niveau de ce sous-secteur de l’enseignement, selon Garba Ayouba, directeur de cabinet du ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle.

LIRE AUSSI:  Baccalauréat 2021: Athiémé s’honore du lancement des épreuves dans le Mono

L’amélioration continue des performances au niveau du sous-secteur des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle ne relève pas du hasard. C’est la conviction de Garba Ayouba, directeur de cabinet du ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle. Suite à la proclamation des résultats de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session de juin 2022, qui affiche un taux d’admissibilité de 66,46 % contre 60,50 % en 2021, il note que cette performance est le fruit des réformes introduites dans ce sous-secteur. A l’en croire, au niveau stratégique et opérationnel, le ministère a introduit des innovations en lien avec les réformes du gouvernement pour assurer davantage la pertinence, l’efficacité, la qualité des apprentissages et des évaluations au titre de l’année scolaire 2021-2022, en vue du développement des compétences par les apprenants. Il s’agit, entre autres, d’un management caractérisé par la synergie d’actions entre les acteurs, l’écoute attentive, la démarche participative, l’examen minutieux des doléances ou contributions diverses.

LIRE AUSSI:  Baccalauréat 2021: Athiémé s’honore du lancement des épreuves dans le Mono

Renforcement des capacités

L’élaboration et la mise en œuvre d’une feuille de route doivent garantir une rentrée et une année 2021-2022 réussies. Le déploiement à temps, pour la première fois, des Aspirants au métier d’enseignant (Ame) le 17 septembre 2021, c’est-à-dire avant la rentrée scolaire suivant les principes de sélection sur poste, l’expression des besoins par les établissements scolaires et la couverture satisfaisante desdits besoins ont contribué à cette performance… », relève Garba Ayouba. Aussi, il a été procédé à une politique de renforcement des capacités professionnelles des Aspirants détenteurs exclusivement de diplômes professionnels, et à un déploiement équitable des 50 inspecteurs de la promotion 2019-2021. A l’Ecole de formation des personnels d’encadrement de l’éducation nationale (Efpeen), 268 conseillers pédagogiques ont été formés. Et la dynamisation du Réseau d’encadrement et d’animation pédagogique (Reap) s’est matérialisée par la remise des lettres de mission à chaque acteur et par l’institution d’un dispositif statutaire de suivi stratégique et opérationnel, dénommé «Revue des performances des établissements ». De novembre 2021 à mai 2022, s’est tenue cette revue par quinzaine, aux fins d’évaluer le déroulement des activités pédagogiques, procéder à des remédiations impliquant les directeurs départementaux, les inspecteurs au niveau central et des inspections pédagogiques déléguées, les conseillers pédagogiques, les animateurs d’établissement, les chefs d’établissement, en vue de l’achèvement quantitatif et qualitatif des programmes d’études. A juste titre, Garba Ayouba a noté un achèvement quantitatif et qualitatif des programmes d’études dans toutes les classes.

LIRE AUSSI:  Banikoara: "L'enfant peulh a aussi droit à l'éducation"

Suivi et contrôle

Le directeur de cabinet renseigne également que pour le compte de cette année scolaire 2021-2022, il a été procédé à un suivi et au contrôle journalier de la présence au poste des agents du 20 décembre 2021 à la fin du mois de mai 2022, soit pendant 18 semaines. En ce qui concerne les apprenants des établissements publics, le suivi et le contrôle journalier de leur présence à partir de mars 2022. « Cette mesure a permis le maintien des candidats à l’école même à la veille des examens », fait savoir Garba Ayouba avant d’ajouter que l’inscription en ligne des candidats au Bepc, la confection de listes plus fiables de surveillants et de correcteurs à partir de la plateforme Educmaster sont autant d’éléments qui impactent positivement ce sous-secteur. «Toute cette synergie d’actions trouve aisément son fondement dans la volonté d’améliorer les performances du système éducatif béninois destiné à former des ressources humaines compétentes et compétitives au profit du développement économique du pays, conformément au Programme d’action du gouvernement (Pag)», a-t-il conclu.