An 1 de la mort du général Mathieu Kérékou: Un homme encore présent dans la mémoire des Béninois

Par Pintos GNANGNON,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur An 1 de la mort du général Mathieu Kérékou: Un homme encore présent dans la mémoire des Béninois


Il y a un an que quittait ce monde l’homme qui a marqué son pays de différentes manières. Le peuple béninois a rendu hommage à l’homme du 26 octobre 1972 dont les comportements et actes continuent d’édifier dans son pays. Peut-on oublier Mathieu Kérékou? Certainement pas.

LIRE AUSSI:  Audience correctionnelle de la Criet: Six dossiers vidés et des personnes condamnées

Il y a un an, exactement le 14 octobre 2015, le peuple béninois a appris la nouvelle de la mort du général Mathieu Kérékou. Celui-là même qui a dirigé le Bénin pendant plus d’un quart de siècle et qui aura marqué plusieurs générations.
Durant les vingt-huit ans passés à la tête du Bénin, l’homme du record de longévité au pouvoir a marqué les Béninois au point où on a pu retenir de lui plusieurs facettes. Ce fut successivement l’homme de la Révolution, l’homme de la Conférence nationale des forces vives de la nation, le père de l’avènement du renouveau démocratique. Le caméléon a été le témoin et l’acteur de tout le parcours de l’histoire politique du Bénin depuis son accession à l’indépendance.
Les Béninois et particulièrement ceux qui l’ont côtoyé, gardent encore de nombreux souvenirs de l’ancien président qui a eu le mérite de se métamorphoser d’une période à une autre.
On se rappelle encore comme si c’était hier, le 29 février 1990 où il a délivré le peuple béninois et sa classe politique de leur crainte lorsqu’il décida de reconnaître et de faire appliquer toutes les décisions issues de la Conférence nationale.
A l’annonce de sa mort, il y a un an, Robert Dossou son ancien ministre et président du Comité d’organisation de la Conférence nationale des forces vives de la nation disait : « je dirai simplement qu’il est un grand citoyen », comme pour rappeler le nom de « Grand camarade » qui lui a été donné dans les années de la Révolution.
Le général Mathieu Kérékou, il faut le rappeler est jusque-là le seul président au Bénin, qui, parti du pouvoir est revenu par la voie des urnes avant de prendre définitivement sa retraite politique. S’il n’était pas frappé entre temps par les conditions d’âge, certains auraient tenté de le persuader de continuer à diriger le Bénin, car ses qualités d’homme de consensus, de paix et de dialogue ont manqué à un moment donné.
L’amour du peuple pour lui s’est traduit par l’engouement des populations lors des escales du cortège funèbre dans certaines localités. Mathieu Kérékou était devenu une légende dont les actes resteront encore longtemps dans les mémoires.
On ne pourra l’oublier de si tôt, car ses bienfaits continueront de servir le pays dans plusieurs circonstances?

LIRE AUSSI:  Présidentielle aux Usa : Joe Biden pour remplacer Donald Trump candidat malheureux