An II du gouvernement du Nouveau départ : Les actions sociales en chiffres dans l’Ouémé/ Plateau

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur An II du gouvernement du Nouveau départ : Les actions sociales en chiffres dans l’Ouémé/ Plateau


Les départements de l’Ouémé et du Plateau n’ont pas été laissés pour compte par rapport aux mesures sociales du gouvernement du Nouveau départ. Les actions sociales se chiffrent, en deux ans de mandat du président Patrice Talon, en termes de plusieurs centaines de millions F Cfa en faveur de la protection des familles et des couches défavorisées.

LIRE AUSSI:  Affrontements entre agriculteurs et éleveurs: Des morts, blessés et portés disparus déplorés à Issene

Le volet social est l’une des priorités du gouvernement. En témoigne l’important investissement fait par le gouvernement en faveur surtout de certaines cibles tels que les enfants, les femmes, les personnes du troisième âge, les groupements féminins et les personnes handicapées des départements de l’Ouémé et du Plateau. Les questions de genre n’ont pas été aussi du reste. Des actions spécifiques ont été menées au profit de chacune de ces cibles depuis l’avènement du Nouveau départ. Ce qui s’est d’ailleurs traduit très tôt par le renforcement des budgets de la plupart des structures chargées de mettre en œuvre la politique sociale du gouvernement, explique la direction départementale chargée des Affaires sociales de l’Ouémé et du Plateau. Roubatou Ali cite, à titre illustratif, les budgets des Centres de promotion sociale (Cps) au niveau des deux départements qui sont passés de moins d’un million en 2016 à deux millions exécutés en 2017 avec une prévision de 4 millions en 2018. Ces ressources servent à gérer localement les problèmes des populations et à répondre directement aux besoins des cibles citées supra. Aux dires de la directrice départementale chargée des Affaires sociales de l’Ouémé/Plateau, les vingt-six structures sous sa tutelle ont exécuté ensemble 62,320 millions F Cfa en 2017 contre 27 millions F Cfa en 2016. Ce montant a permis de prendre notamment en charge 2950 cas de violences basées sur le genre enregistrés en 2017 par les Cps au niveau des deux départements. Cerise sur le gâteau, à en croire Roubatou Ali, plus de 2000 kits scolaires et nutritionnels ont été distribués aux orphelins et enfants vulnérables pour environ 30 millions F Cfa, 32 élèves handicapées ont été appuyés, près de 8 millions F Cfa ont été directement accordés à 155 personnes indigentes pour mener une activité en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie.
A cela, la directrice départementale chargée des Affaires sociales de l’Ouémé/Plateau, ajoute le financement de 4,2 millions F Cfa accordés à 21 familles ayant enregistré des naissances multiples issues d’une gestation pour les besoins d’urgence, l’appui en kits d’installation pour le démarrage de leur entreprise à 16 cas sociaux et 10 jeunes handicapés en fin d’apprentissage et le soutien en vivres, vêtements et matériaux de construction à des communautés sinistrées des communes des Aguégués, d’Adjohoun, de Bonou, de Pobè et de Porto-Novo. Roubatou Ali n’oublie pas non plus l’appui accordé par sa direction, courant ces deux dernières années, à 65 personnes handicapées pour des activités génératrices de revenus pour un montant de 3,475 millions F Cfa.
L’apothéose des interventions sociales du régime du Nouveau départ dans les deux départements a été enregistrée, mardi 3 avril dernier, dans la commune d’Avrankou où le ministre chargé des Affaires sociales, Bintou Chabi Adam Taro, a remis des matériels de travail à 64 groupements féminins constitués en 14 catégories d’activités génératrices de revenus installés dans des secteurs de la transformation agro-alimentaire (maïs, manioc, blé, igname, noix de palme, jus de fruit…), de la production (élevage, jardinage, maraîchage) et de l’artisanat (perles, couture, coiffure). L’ensemble des matériels remis par le ministre pour accompagner ces initiatives sociales a coûté 213 875 085 F Cfa dont 35 198 000 F Cfa pour le renforcement des capacités des Centres de promotion sociale. Cet important appui en matériels porte désormais à 78, le nombre de groupements féminins ayant bénéficié dans les départements de l’Ouéme et du Plateau du soutien du gouvernement pour un montant total de 217, 762 697 millions F Cfa au cours des deux ans, note Roubatou Ali. Elle salue cet engagement du gouvernement du président Patrice Talon en faveur des couches vulnérables parce que contribuant au développement économique, social et culturel des bénéficiaires de ces services sociaux de base?

LIRE AUSSI:  Affaire Cissé: Sylvain Akindès révèle les combines du ‘’marabout’’ du président