Analyse des dynamiques socio-anthropologiques en Afrique: Les réflexions axées sur les fonctions et la place de l’argent

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Analyse des dynamiques socio-anthropologiques en Afrique: Les réflexions axées sur les fonctions et la place de l’argent


Analyse des dynamiques socio-anthropologiques en Afrique: Les réflexions axées sur les fonctions et la place de l’argent

L’Université d’Abomey-Calavi, le Laboratoire d’analyse des dynamiques socio-anthropologiques et d’expertise pour le développement et la Faculté des Lettres, Arts et Sciences humaines (FLASH) organisent du 30 novembre au 2 décembre, un forum international. Il rassemble, chercheurs, professeurs, étudiants et scientifiques du Bénin et de la sous-région qui devront réfléchir sur les influences positives et négatives de l’argent sur la société.

LIRE AUSSI:  Affaire d’impôts fictifs à la Dgi: Les 19 mis en cause défilent devant la Criet

«Le rapport à l’argent dans les dynamiques sociales, aujourd’hui”. C’est le thème du forum international qui réunit enseignants, étudiants, chercheurs et scientifiques du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte-d’Ivoire, du Niger, du Togo et du Sénégal.

Selon le professeur Albert Tingbé Azalou, président du comité d’organisation et du Laboratoire d’analyse des dynamiques socio-anthropologiques et d’expertise pour le développement (LADSED), il s’agit à travers ce forum, de susciter et de faire connaître les réflexions antérieures sur les mutations dues à l’argent dans les groupes socio-contemporains, dans le monde en général et en Afrique en particulier. Le présent forum a pour ambition de focaliser l’attention sur les fonctions et la place de l’argent dans les dynamiques des sociétés humaines», dévoile-t-il.
Ce que consent la vice-doyenne de la FLASH, Odile Guèdègbé Dossou, qui assimile la rencontre à des réflexions sur l’importance de l’argent. dans nos vies familiales, sociétés, universités et pays. Le forum se tient, relève-t-elle, à un moment où beaucoup de personnes s’interrogent sur la manière dont l’argent prend corps dans les dynamiques sociales actuelles sans oublier la monétarisation des valeurs et des relations humaines. C’est pour elle l’une des problématiques majeures de la vie aujourd’hui. Le sociologue ne créé pas une nouvelle société, mais il aide les hommes à mieux vivre la leur. Le LADSED, déduit-elle, a alors vu juste en conviant les participants à réfléchir sur les accointances de l’argent dans les dynamiques sociales. « A travers vos réflexions, vous dégagerez des idées qui permettront aux hommes de mieux vivre leur société», relève Odile Guèdègbé Dossou. Pour elle, la présidente du comité scientifique a déjà tracé la voie des réflexions qui meubleront le colloque.
L’argent arrange mais dénature également tout, assure Elisabeth Fourn, présidente du comité scientifique. Elle a prédéfini 3 axes autour desquels elle a suggéré que les réflexions se fassent : argent et société, argent, culture et économie et personnes humaines, services publics et arènes politiques, soit au total 38 communications à développer en 3 jours.
Le vice-recteur chargé des affaires académiques, Maxime da Cruz qualifie ces propositions de sujets d’importance avérée au regard des controverses actuelles. «Nous sommes dans une période qui n’a pas de nom officiellement, période dans laquelle «beaucoup de gens promettent monts et merveilles, miracles et où l’argent circule, sans qu’on puisse dire d’où vient l’argent». Et de poursuivre que la situation aujourd’hui est préoccupante, avec pour conséquences la stigmatisation de nombreuses personnes qui en sont dépourvues ou qui en disposent très peu, souligne le vice-recteur. «Je voudrais compter sur chacun de nous pour l’émergence de réflexions pertinentes qui permettront d’ébaucher un sentier que d’autres vont parfaire», a conclu Maxime da Cruz lançant le forum?

LIRE AUSSI:  Sit-in de la Cstb et de la Fésyntra-Finances à l’Assemblée nationale: Les manifestants dénoncent des propositions de loi « scélérates »