Année académique 2015-2016: Le MEMP Eléonore Ladékan lance la rentrée des classes à Ifangni

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Année académique 2015-2016: Le MEMP Eléonore Ladékan lance la rentrée des classes à Ifangni


Après trois mois de vacances, l’école béninoise a rouvert ses portes hier lundi 5 octobre, sur l’ensemble du territoire national. C’est la commune d’Ifangni que le ministre des Enseignements maternel et primaire (MEMP), Eléonore Ladékan Yayi a choisi pour lancer officiellement cette reprise des classes pour le compte de l’année académique 2015-2016.

LIRE AUSSI:  Licence et master: Les examens nationaux se tiennent en août prochain

La commune d’Ifangni plus précisément l’Ecole primaire publique d’Ita-Soumba était à l’honneur hier. Elle a abrité le lancement officiel de la rentrée scolaire 2015-2016 pour le compte du ministère des Enseignements maternel et primaire (MEMP). Une cérémonie officiée de main de maître par le ministre Eléonore Ladékan Yayi qui avait à ses côtés le préfet des départements de l’Ouémé-Plateau, Moukaram Badarou. Occasion pour le directeur de l’école de remercier la délégation ministérielle pour le choix porté sur son établissement cette année. Pierre Dossa a saisi l’occasion pour formuler quelques doléances au nombre desquelles la nécessité de transformer son école en un centre d’examen pour le Certificat d’études primaires à partir de cette année académique. Et la construction d’un module de trois classes pour renforcer les bâtiments pédagogiques de l’école.

A sa suite, le maire d’Ifangni, André Zannou a aussi remercié le ministre Eléonore Ladékan Yayi pour le choix porté sur sa commune pour la tenue de cette cérémonie. Le préfet Moukaram Badarou a vanté les efforts consentis par le gouvernement au profit des enseignants dans le cadre de cette rentrée des classes. Il demande en retour au corps enseignant, de faire en sorte que l’année scolaire ne soit pas perturbée.
Prenant la parole, le ministre des Enseignements maternel et primaire s’est voulu on ne peut plus clair. Elle a informé l’assistance de ce que le gouvernement a tenu une séance de travail dans la matinée d’hier avec les responsables syndicaux des trois ordres de l’enseignement. La question du statut particulier des enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire était au cœur des échanges. Selon elle, cette principale revendication des enseignants ne pose plus de problème. Le ministre a assuré les enseignants de ce que l’Etat jouera toute sa partition pour satisfaire leurs désidératas. Eléonore Ladékan Yayi exhorte les enseignants de leurs côtés à la compréhension. Ils ont été invités à faire en sorte que les enfants connaissent une année scolaire normale et sans la moindre grève. Elle dit faire siennes les doléances du directeur de l’EPP Ita-Soumba. Selon le ministre, elle comprend mieux que quiconque les problèmes du secteur éducatif. Elle revient fraichement d’une réunion au Cap-Vert sur l’éducation et les cantines scolaires. L’autorité ministérielle promet que les doléances soulevées par le directeur de l’école seront examinées. Avant de partir d’Ita-Soumba, Eléonore Ladékan Yayi a remis officiellement les clés d’un module de trois classes, plus magasin et bureau le tout équipé avec la résidence du directeur et de deux enseignants. Le coût de l’ensemble de l’ouvrage est estimé à 87 millions F CFA environ.
Mais avant le ministre l’après-midi, le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou est descendu sur le terrain dans la matinée d’hier pour s’enquérir de l’effectivité de la rentrée. Accompagné pour la circonstance du directeur départemental de l’Enseignement secondaire de l’Ouémé-Plateau, Nöel Adédjobi. La délégation a visité le Collège d’enseignement général (CEG) Application, les écoles primaires publiques de Ouinlinda et de Sokèdjo tous situés à Porto-Novo. Le maire et sa suite ont constaté avec satisfaction la bonne reprise des cours dans les écoles. Emmanuel Zossou a invité les directeurs d’écoles de son territoire à lui faire parvenir ce mardi 6 octobre, leur chapelet de doléances surtout par rapport aux écoles qui n’ont pas de voies d’accès. Il a promis de faire quelque chose pour faciliter aux enfants, l’accès dans leurs écoles.

LIRE AUSSI:  Education: Ahmadiyya offre 100 tables et bancs à l’Epp d’Adjan