Année scolaire 2019-2020: La rentrée s’annonce sous de bons auspices

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Année scolaire 2019-2020: La rentrée s’annonce sous de bons auspices


La reprise des classes, au terme de trois mois de vacances, s’annonce sous de bons auspices, au regard des dispositions prises par les autorités, pour assurer une année scolaire sans faille aux apprenants. Entre autres, le démarrage à bonne date des activités scolaires, le défi de la qualité de l’éducation…

LIRE AUSSI:  Conception et réalisation de kits de lavage de mains: « La petite révolution » des artisans béninois contre le coronavirus

Pour le compte de la rentrée scolaire 2019-2020, les activités pédagogiques démarrent le 16 septembre prochain. En dehors des mesures prises par les parents dans le cadre des préparatifs, le gouvernement joue aussi sa partition. Pour ce faire, la prérentrée est prévue pour se tenir le lundi 9 septembre. Une occasion pour tous les acteurs de se retrouver pour un nettoyage général du cadre de travail. Mais avant cela, il est prévu une journée pédagogique. Celle-ci aura lieu du 6 au 7 septembre, selon le calendrier retenu et déjà annoncé aux enseignants devant prendre part à ces assises.
Dans une correspondance, le directeur départemental des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle du Zou, Dieudonné Gambiala, a instruit les chefs d’établissements d’informer par les canaux habituels, les enseignants à prendre part aux travaux des journées pédagogiques prévues au Collège d’enseignement général 2 d’Abomey, aux Ceg 2 et 3 de Bohicon, à Covè, au Lycée Mafory et au Lycée technique de Bohicon. Il faut noter que la journées pédagogiques de cette année se déroulent sur le thème: « L’éducation inclusive : importance, rôle des principaux acteurs et suggestions». Au terme des travaux dans tous les départements du Bénin, il sera procédé au paiement des primes de la rentrée aux enseignants. Selon nos sources, tout est fait pour leur permettre d’entrer en possession de leurs  différentes primes. Aussi, est-il important de souligner que les omis de l’année scolaire dernière qui ont fourni toutes les pièces requises seront payés.

Reversement, ouverture des classes préparatoires, réévaluation des heures de vacation

Toujours au titre des dispositions prises, le gouvernement a prévu l’achèvement du processus de reversement des enseignants communautaires. Le sujet a été abordé par le ministre
Mahougnon Kakpo lors des travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil sectoriel pour le dialogue social à Bohicon, le mardi 27 août dernier. « Nous avons souhaité l’achèvement du processus de reversement des agents contractuels locaux en attente de reversement en agents contractuels d’Etat. Cette préoccupation fait partie, bien entendu, des préoccupations majeures du gouvernement, ce qui a fait que le chef de l’Etat lui-même a demandé que le processus soit totalement achevé au plus tard à la fin du mois d’août 2019. Et les travaux sont en cours pour que cela puisse être ainsi au tout prochain conseil des ministres », a expliqué Mahougnon Kakpo, ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle.
Les mesures, pour cette rentrée scolaire, concernent également l’ouverture des classes préparatoires. Selon le ministre, cela a été recommandé au profit des apprenants titulaires du Certificat d’études primaires (Cep) qui aspirent à la formation technique et professionnelle. « Cette recommandation a été prise en compte et largement dans la stratégie pour la relance de la formation technique et professionnelle qui a prévu un dispositif efficace de suivi et d’orientation des apprenants afin de mieux réussir la transition entre l’éducation de base et post-éducation de base», confie Mahougnon Kakpo. Et pour que les apprenants qui désirent se lancer dans l’enseignement technique et la formation professionnelle et qui y sont aptes ne découvrent pas tardivement ce sous-secteur.
La  réévaluation des heures de vacation tient une bonne place dans les mesures pour cette année scolaire. A cela s’ajoute la formation des directeurs qui se tiendra dans les circonscriptions scolaires juste après la nomination des nouveaux directeurs. «Toutes ces actions montrent l’importance capitale accordée au conseil sectoriel pour le dialogue social par le gouvernement», note le ministre. Ainsi, l’arrimage de la formation à l’emploi est envisagé afin de faire face au problème récurrent de chômage au Bénin. Il faut donc changer de paradigme et opérer une réforme approfondie pour rendre dynamique le sous-secteur de l’enseignement.    
Rappelons que toutes ces dispositions sont prises pour assurer une rentrée apaisée. Toutefois, les écoles dont les effectifs n’atteignent pas 45 apprenants du CI au CM2 seront fusionnées.

LIRE AUSSI:  Remise de don pour la lutte contre le Covid-19: La consule honoraire de la Côte d’Ivoire appuie la Cireb