Appropriation du Code de l’information et de la communication:Des journalistes sportifs renforcent leurs capacités

Par zounars,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Appropriation du Code de l’information et de la communication:Des journalistes sportifs renforcent leurs capacités


Les journalistes sportifs du Bénin se sont, à la faveur d’un séminaire de formation, appropriés la substance du Code de l’information et de la communication en République du Bénin. Cette formation a eu lieu, jeudi 30 avril dernier dans la salle de conférence du Comité national olympique sportif béninois (CNOSB) du stade de l’Amitié de Cotonou. C’est une initiative du Réseau des journalistes de sport au Bénin (RJSB).

LIRE AUSSI:  Ecobank SME Club Bénin:Un club de prestige au service de la croissance des PME

Mieux outiller les journalistes sportifs du Bénin sur le nouveau Code de l’information et de la communication en République du Bénin voté le 22 janvier dernier. C’est l’objectif du séminaire de formation organisé à leur intention par le Réseau des journalistes de sport au Bénin (RJSB), jeudi 30 avril dernier.
Invité pour présenter le thème: «Le Code de l’information et de la communication en République du Bénin», le conférencier Wilfried Léandre Houngbédji journaliste, secrétaire général de l’Observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les médias (ODEM) a tenu en haleine les participants. Pour lui, le code renferme plusieurs avancées aux titres desquels : la suppression des peines privatives de liberté pour certains délits de presse. Il a reconnu que le code renferme quelques insuffisances. On cite, entre autres, la bonification de l’amende qui selon lui, ne favorise pas la survie des organes de presse. Car, dit-il cela peut amener certains organes à mettre fin à leurs activités. Enfin, il pense que le délai de 3 ans prévu par l’article 302 du même code de l’information et de la communication pour poursuivre un organe pour fait de diffamation est exagéré. Il exhorte par ailleurs, les participants à une prise de conscience dans l’exercice de leur métier.De même, il demande que chacun se fasse une personnalité.
Les participants jugent opportun ledit séminaire de formation. Ils n’ont pas caché leur satisfaction et souhaitent que le RJSB et les instances de la presse fassent diligence pour qu’avant la promulgation du code, les insuffisances relevées soient prises en compte.
René José Sagbo, président du RJSB, promet quant à lui d’autres actions dans les jours à venir afin de permettre aux journalistes sportifs du Bénin, d’être mieux outillés pour l’atteinte de meilleurs résultats dans l’exercice de la fonction.

LIRE AUSSI:  Production de sel au Bénin: Un label Xwla