Appui à l’instruction: L’Ong Aebec-Bénin offre des kits scolaires à des orphelins

Par zounars,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Appui à l’instruction: L’Ong Aebec-Bénin offre des kits scolaires à des orphelins


Des orphelins ont reçu, samedi 23 septembre dernier à Cotonou, des fournitures scolaires de la part de l’Organisation non gouvernementale dénommée Amicale pour l’enseignement biblique et l’encadrement du chrétien (Ong-Aebec).

Aider le petit orphelin à prendre en main son avenir en lui permettant de regagner le chemin de l’école, c’est l’objectif que s’est fixé l’Ong Amicale pour l’enseignement biblique et l’encadrement du chrétien (Aebec-Bénin) depuis 2009. Au titre de cette année, une soixantaine d’enfants a reçu des fournitures scolaires et des bourses d’études d’une valeur de 2 190 000 F Cfa. L’Ong donne ainsi la chance à une douzaine d’enfants d’intégrer les écoles privées dont trois dans l’enseignement supérieur, cinq au secondaire et quatre au primaire. En dehors d’eux, une vingtaine d’orphelins sont inscrits dans des écoles publiques.
La seule condition à remplir par l’orphelin pour continuer à bénéficier de l’accompagnement de l’Aebec, c’est de réussir chaque année à passer en classe supérieure, a précisé le pasteur Olivier Houessou, président de l’Ong. Il a invité les bénéficiaires à travailler davantage pour toujours bénéficier de l’appui de son organisation. « Ce n’est pas parce que vous êtes orphelins que vous allez paresser. Vous n’avez pas le droit d’échouer. Ne pleurez pas votre père ou votre mère qui est parti, mais réjouissez-vous d’avoir Dieu, notre Père spirituel», leur a-t-il lancé.
Ulrich Dènou, porte-parole des récipiendaires, reçoit chaque année, depuis son entrée en classe de 6e, une bourse d’étude et un kit scolaire. Aujourd’hui en classe de seconde, il dit sa joie d’être encore parmi les bénéficiaires. Il remercie les donateurs et exhorte les autres bénéficiaires à faire preuve d’assiduité au travail. « En tant qu’orphelins, nous devons nous battre pour accomplir notre destinée », s’engage-t-il.
Olivier Houessou, visiblement satisfait d’aider les enfants à continuer leurs études, évoque les deux principales raisons qui le motivent. Orphelin de père et de mère depuis son enfance, révèle-t-il, il a vécu « des situations difficiles ». L’autre raison est liée à sa foi religieuse. « La religion pure et sans tâche devant Dieu notre Père consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions (…) », souligne-t-il. Il appelle les bonnes volontés à accompagner son Ong dans cette œuvre sociale. Car faute de moyens, seulement 58 orphelins ont été aidés, contre 107 l’année dernière.