Appui à la pratique sportive féminine au Bénin : le gouvernement signe une convention avec la France 

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Appui à la pratique sportive féminine au Bénin : le gouvernement signe une convention avec la France 

Célébration anticipée de la fête des mèresLe public sportif était heureux de voir Constance Meffon et ses partenaires sur la pelouse d’Africa Land

Dans le cadre du projet Fonds de Solidarité pour les Projets Innovants : « Sport Au Féminin (Saf) », Marc Vizy, ambassadeur de France près le Bénin et Oswald Homéky, ministre des Sports, ont procédé hier, mardi 31 mai, à la signature d’une convention à Cotonou. D’un montant de 869 462 € soit 570 329 750 F Cfa, ce projet vise à favoriser le développement de la pratique féminine du basketball, du handball et de l’athlétisme au Bénin.
LIRE AUSSI:  Commission d’organisation de la Chan :Mathurin de Chacus nommé
La France accompagne le gouvernement béninois dans sa vision de développement de la pratique féminine du basketball, du handball et de l’athlétisme. A travers la signature d’une convention hier, mardi 31 mai à Cotonou, Oswald Homéky, ministre des Sports et Marc Vizy, ambassadeur de France près le Bénin, ont matérialisé cet appui qui s’inscrit dans le cadre du projet Fonds de Solidarité pour les Projets Innovants (Fspi): « Sport Au Féminin (Saf) ».
D’un montant de 869 462 € soit 570 329 750 F Cfa, ce projet, d’une durée de deux ans, vise à favoriser le développement de la pratique féminine du basketball, du handball et de l’athlétisme. C’est l’occasion pour Marc Vizy de saluer le gouvernement béninois pour son ambitieuse et dynamique politique sportive. A ce titre, il se dit heureux que le Bénin et la France partagent les mêmes valeurs d’inclusion et de solidarité. Selon lui, la France est particulièrement fière d’accompagner le Bénin à travers ce projet innovant dans son objet, son approche et la méthodologie qu’il propose.
« Ce programme va aider les femmes à occuper plus massivement des postes d’encadreurs sportifs et contribuera à modifier durablement et sensiblement l’écosystème actuel de l’encadrement sportif au Bénin pour les trois disciplines prioritaires et le rendre plus favorable au développement de la pratique féminine », a-t-il fait savoir. A travers les trois composantes du projet, la France entend appuyer le gouvernement à développer une stratégie de féminisation de la pratique sportive, développer l’offre sportive pour les filles et les femmes et promouvoir la pratique du sport chez les filles et les femmes.
Témoignant la reconnaissance du gouvernement à la France, Oswald Homéky, ministre des Sports, se dit fier de célébrer la belle amitié entre les deux pays. « C’est avec beaucoup de fierté que nous signons cette convention, fruit de la bonne relation entre nos deux pays », a-t-il déclaré. Il a réitéré la volonté du gouvernement béninois de continuer à promouvoir l’inclusion des filles et femmes et surtout la féminisation de la pratique sportive. « Nous veillerons à ce qu’en sport les femmes soient aussi bien traitées que les hommes », a-t-il confié. Il rassure de la bonne gestion des ressources tout au long de ce projet. « Nous allons nous assurer que les activités inscrites se déroulent afin que les sous aillent aux bénéficiaires », a-t-il conclu.
Signalons que les fédérations béninoises d’athlétisme, handball et basketball, l’Association Enfants du Bénin Debout (Edb) et trois organes sous tutelle du ministère des Sports : le Centre Multimédia pour les Activités de Jeunesse du Bénin (Cmajb), l’Agence nationale des Événements culturels et sportifs et des Manifestations officielles (Anecsmo) et le Fonds national pour le Développement des Activités de Jeunesse, des Sports et des Loisirs (Fndajsl) sont les grands bénéficiaires de cet appui.
LIRE AUSSI:  Appui à la pratique sportive féminine au Bénin : Le gouvernement signe une convention avec la France