Appui à la prise en charge médicale rapide: L’Unicef octroie 15 barques à la commune de Sô-Ava

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Appui à la prise en charge médicale rapide: L’Unicef octroie 15 barques à la commune de Sô-Ava


Dans le but de faciliter la référence rapide des enfants et des mères vers les centres de santé, le représentant résident de l’Unicef, Claudes Kamenga, a procédé, vendredi 22 février dernier, à la remise de 15 barques motorisées à la commune de Sô-Ava. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Santé publique, Benjamin Hounkpatin, qui a remercié l’Unicef pour son engagement aux côtés du gouvernement béninois.

LIRE AUSSI:  Concession ferroviaire à Bolloré: Les forces patriotiques invitées à ne pas relâcher la pression

En présence du ministre de la Santé publique, Benjamin Hounkpatin, du maire, Lionel Sergio Hazoumè et des populations, l’Unicef a fait œuvre utile, vendredi 22 février dernier, en octroyant 15 barques motorisées à la mairie de Sô-Ava. A cette occasion, le représentant résident de l’Unicef, Claudes Kamenga, est revenu sur les raisons de ce geste à l’endroit de cette commune lacustre. A l’en croire, à Sô-Ava, la prise en charge médicale rapide des enfants et des mères dans les centres de santé constitue un défi, car bon nombre de personnes continuent d’en mourir.
Selon lui, d’un coût global de 31 500 000 F Cfa, ces barques serviront, non seulement à la référence des enfants et des parents malades, mais aussi faciliteront le transport des élèves en période de crue. « C’est pour combattre ces fléaux que l’Unicef a répondu favorablement à la doléance de la mairie de Sô-Ava », a-t-il indiqué. Il a par la suite félicité les acteurs de la santé et de l’éducation, les relais communautaires, les mères modèles de vaccinations et les membres du cadre de concertation de l’Initiative vaccinale décentralisée (Ivd) pour tout le travail abattu dans cette commune pour le changement des conditions de vie des mères et des enfants.

LIRE AUSSI:  Rentrée gouvernementale: Les défis et priorités de l’Exécutif

Le succès de l’Ivd

Le ministre de la Santé publique, Benjamin Hounkpatin, a reconnu à l’Unicef ses efforts aux côtés du gouvernement béninois. En tant qu’ancien médecin chef de cette localité, le ministre Benjamin Hounkpatin se réjouit du changement opéré en matière de santé dans cette localité. Pour lui, ce don est le bienvenu d’autant qu’il va soulager les mères et les enfants dans leurs déplacements. «Je reconnais les difficultés des populations pour avoir vécu dans cette commune et je suis convaincu que ce geste va les soulager», a-t-il confié.
Toutes choses qui satisfont le maire de la commune de Sô-Ava, Lionel Sergio Hazoumè qui salue la contribution de l’Unicef pour une sécurité sanitaire accomplie dans sa commune. Pour lui, l’inscription aux Initiatives vaccinales décentralisées (Ivd) avec les séances de sensibilisation des populations et la mise en place des communautés de santé, a entraîné la réduction du taux de mortalité dans la commune.  « Vous avez vu juste en nous offrant ces 15 barques à moteur. Ce geste est un salut à l’endroit de nos administrés, car il va faciliter leurs déplacements » a-t-il déclaré. C’est pourquoi il prend l’engagement avec son conseil communal de prendre soin de ces barques motorisées.
Au nom des mères et des enfants, Retacielle Azonssi a également remercié l’Unicef et l’Usaid pour ce geste combien utile pour leur mobilité. « Désormais, les femmes et les enfants peuvent se rendre à l’hôpital ou à l’école en toute quiétude » a-t-elle déclaré. Elle invite les femmes à profiter de ces moyens en participant facilement aux campagnes de vaccination.
L’initiative vaccinale décentralisée (Ivd) a permis d’intégrer l’ensemble des acteurs utiles à la vaccination de tous les enfants en impliquant non seulement les communautés, le personnel de santé publique, mais également celui des centres de santé privés. Selon le représentant résident de l’Unicef, Claudes Kamenga, elle a permis d’atteindre chaque village isolé de la commune par l’organisation régulière de séances de communication et de vaccination dans les communautés. Ce qui a boosté la couverture du vaccin contre la rougeole qui est passée de 45% en 2014 à 72% en 2018 (Enquêtes Lqas, 2018). Le niveau de connaissance des mères sur le calendrier vaccinal de 58, 2% à 91% en 2018. De même, grâce aux initiatives du cadre de concertation de l’Ivd, 3015 volets de naissance, qui permettent l’enregistrement de naissance, ont été distribués aux enfants dans les 69 villages de cette commune. C’est un succès qui force l’admiration.