Appui au développement durable du secteur agricole: Des moyens pour renforcer les interventions des structures

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Appui au développement durable du secteur agricole: Des moyens pour renforcer les interventions des structures

GASTON DOSSOUHOUI-MAEP

Gaston Cossi Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a remis, hier mercredi 23 juin à Cotonou, des équipements et chèques aux bénéficiaires du Programme d’appui au développement durable du secteur agricole (Paddsa). Fruit de la coopération entre le Bénin et l’Union européenne, cette remise de moyens est la première d’une série prévue pour le renforcement des capacités d’intervention des structures du ministère de l’Agriculture.

LIRE AUSSI:  Criet/ Pour crimes économiques: Six agents de la Sbee écopent de 10 à 15 ans de prison

Du matériel roulant au profit de six structures du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, des équipements pour le système d’informations géographiques, du matériel de laboratoire au profit de la direction de l’élevage et des instruements de relevé des prix sur les marchés agricoles ont été remis, hier mercredi 23 juin aux bénéficiaires du Programme d’appui au développement durable du secteur agricole (Paddsa).
Il s’agit d’un programme prévu pour une durée de cinq ans. D’un montant total de 45,9 milliards F Cfa, il apporte un appui budgétaire de 36,07 milliards F Cfa à la mise en œuvre de la réforme du secteur agricole et des politiques sectorielles associées et un appui complémentaire de 9,8 milliards F Cfa pour le renforcement des capacités et des actions pilotes de développement durable de l’agriculture.
Dans son intervention, Mapolin Stévince Houessou, régisseur du projet (Paddsa), rappelle que la mise en œuvre du volet «Appui complémentaire centralisé» du Paddsa a démarré en 2019 par la réalisation de l’audit fonctionnel du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche aux fins d’évaluer et de mettre en œuvre les appuis qui lui sont nécessaires pour accompagner efficacement les réformes en cours dans le secteur agricole. Cet audit a abouti, à l’en croire, à la formulation d’un Plan de renforcement des capacités et d’un plan de formation de son personnel sur la période 2020-2022. La mise en oeuvre de ces deux plans constituait, selon lui, la feuille de route de l’appui complémentaire centralisé du Paddsa déclinée dans un document appelé «Devis Programme» et signé le 4 février 2020 pour un montant total de 1 857 840 000F Cfa destiné à des investissements au profit du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

LIRE AUSSI:  Riposte contre le Vih: La stratégie communautaire de prise en charge en validation

Transformation industrielle en vue

Et pour encourager le secteur privé à investir dans le développement agricole du Bénin, Gaston Cossi Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, a fait savoir que le gouvernement a engagé depuis le premier quinquennat, des réformes qui ont permis en cinq ans de modifier complètement le paysage institutionnel du secteur agricole, de recentrer les missions du ministère en charge de l’Agriculture et ses fonctions régaliennes et surtout d’instaurer une meilleure gouvernance pour l’attrait des investissements privés dans le secteur agricole. « Vous savez bien que le quinquennat 2016-2021 a permis de relancer notre économie en engageant sa transformation structurelle. Pour le chef de l’Etat, le mandat 2021-2026 sera celui de l’explosion économique de notre pays, le chemin le plus sûr est la promotion de la transformation industrielle de la production agricole, pour favoriser la création d’emploi et améliorer le bien-être de nos populations. C’est pourquoi, au niveau de mon département ministériel, nous avons opté pour une amélioration continue de l’efficacité de nos interventions surtout au sein des pôles de développement agricole pour garantir un accès équitable de nos services, aux exploitants et entreprises agricoles en phase d’installation de leur unité de production », a-t-il souligné. Gaston Cossi Dossouhoui a, par ailleurs, invité les bénéficiaires dudit projet à une bonne exploitation des équipements acquis et une gestion rigoureuse des subventions attribuées.