Appui aux déplacés burkinabés de Porga: L’Unicef témoigne sa solidarité

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun

Remise des lots

Les déplacés burkinabés en séjour à Porga dans le département de l’Atacora ont reçu la visite des responsables de l’Unicef qui leur ont porté assistance, samedi 17 juillet dernier, en présence des autorités préfectorales et locales.

LIRE AUSSI:  Violences et voies de fait et meurtre (28e dossier): De l’acquittement pur et simple à la réclusion criminelle à 7 ans

L’Unicef témoigne sa solidarité aux déplacés burkinabés de Porga. Elle a porté assistance aux personnes victimes d’attaques djihadistes dans leur pays, samedi 17 juillet dernier, en présence du chargé de mission du préfet de l’Atacora, Dr Mouhamed Cissé Bawa, du maire de Matéri, Robert Kassa, d’une délégation de Plan international Bénin, du représentant de l’Agence nationale de protection civile. Un important lot de matériels de couchage, d’hygiène, de kits scolaires, de médicaments et autres a été remis aux déplacés burkinabés au nombre de 185 dont 107 enfants et 39 femmes. Ce don composé, entre autres, de nattes, de serviettes, de seaux en plastique, de cartons de savon, de balais, de couvertures, de fournitures scolaires, de chaussures et de jeux pour enfants est évalué à plus de onze millions de francs Cfa.
« Vous avez besoin de beaucoup de courage pour faire face à cette situation qui s’impose désormais à vous », a souligné le chef du bureau de zone de l’Unicef à Parakou. Au nom de la représentante de l’Unicef au Bénin, Bertin Danvidé a remercié les autorités départementales et communales pour les efforts qu’elles déploient sur le terrain pour aider ces déplacés ayant besoin de soutien pour surmonter cette épreuve.
« L’Unicef travaille pour les enfants et a décidé d’apporter une petite contribution pour aider les autorités de Matéri à vous soutenir », a-t-il ajouté. Cette action de l’Unicef, selon Benoît Djangni de Plan Bénin, fait suite à la récente descente du représentant résident de Plan sur le site où sont logés ces déplacés pour recenser leurs différents besoins ; lesquels ont été remontés au consortium des partenaires et organismes internationaux. « L’Unicef a apporté les non-vivres et Plan Bénin s’apprête déjà pour apporter des vivres », a-t-il rassuré.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la propagation du Covid-19: La Mef appelle ses dirigeants au respect strict des mesures barrières

Devoir humain

La visite de l’Unicef a été saluée par le maire de Matéri qui reconnait à l’occasion l’engagement du préfet, des autorités départementales en charge de la santé et des agents de sécurité. « Des promesses, nous sommes à la réalité. Nous ne pouvons que dire merci et nous attendons avec impatience Plan international Bénin qui a promis d’apporter incessamment des vivres », a confié Robert Kassa. Pour sa part, Nindji Gnanbi, représentant des bénéficiaires, a exprimé toute sa reconnaissance aux autorités. Il se réjouit de l’élan de solidarité à leur endroit depuis leur arrivée à Porga. « Au Burkina, nous avons eu des problèmes et depuis notre arrivée au Bénin nous avons été bien accueillis; nous sommes très contents et nous vous disons grand merci », a affirmé Nindji Gnanbi. Au nom de ses pairs, il a plaidé auprès des autorités pour qu’on leur trouve des terres pour s’installer et faire des champs.
Pour le chargé de mission du préfet de l’Atacora, Dr Mouhamed Cissé Bawa, en de pareilles situations, les discours laissent place à l’expression de sentiments de satisfaction. Il estime que la présence des différentes autorités à Porga pour soutenir les déplacés découle d’une obligation, celle qui consiste à protéger des vies. « C’est un devoir humain et c’est en cela que cet acte de l’Unicef est très important », a indiqué le chargé de mission du préfet. Il a informé par ailleurs que des dispositions sont en train d’être prises par le gouvernement et des partenaires pour sécuriser ces vies.