Appui d’Enabel au développement du secteur portuaire: Des équipements à deux directions du ministère des Transports

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Appui d’Enabel au développement du secteur portuaire: Des équipements à deux directions du ministère des Transports


L’Agence belge de développement (Enabel) a fait don de véhicules et de matériel informatique, de bureau, de communication et de protection individuelle aux directions des transports terrestres et de la marine marchande du ministère des Infrastructures et des Transports. Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui au développement du secteur (para) portuaire (PasPort). La cérémonie de remise des dons a eu lieu, ce mardi 26 janvier, à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Rotary international: Rufine Lima Quenum prend le gouvernorat du District 9102

Poumon de l’économie nationale, le Port autonome de Cotonou (Pac) et le secteur portuaire en général dont l’activité représente 30% du Pib et 85 % des recettes douanières sont à une phase importante de transformation en vue de leur compétitivité. Au nombre des actions mises en œuvre pour la dynamisation des activités (para) portuaires figure le Projet d’appui au développement du secteur (para) portuaire (PasPort) de l’Agence belge de développement (Enabel). Dans ce cadre, Enabel a offert, ce mardi, des équipements aux directions techniques des transports terrestres et de la marine marchande du ministère des Infrastructures et des Transports.
Entre autres, trois véhicules 4×4 pick-up, douze ordinateurs portables avec accessoires, des onduleurs, imprimantes, tablettes, scanners, photocopieuses, tables, fauteuils, armoires, appareils photos, combinaisons de travail et kits constitués de gilets, casques et chaussures ont été remis aux bénéficiaires. Le don est évalué à cent cinq millions six cent quarante-cinq mille cent cinquante-quatre francs Cfa. Ces équipements ont été acquis suivant une démarche inclusive et réaliste.
Mélanie Schellens, chef de coopération de l’Ambassade de Belgique près le Bénin, a précisé que cet accompagnement est conçu pour contribuer à l’amélioration de l’environnement des affaires et au renforcement de la confiance des clients via, entre autres, un cadre institutionnel adéquat, à une meilleure qualité du transport sur le corridor béninois des marchandises débarquées au port et des processus douaniers. Il vise le renforcement de la performance du Pac avec un accent sur l’enjeu environnemental dans les activités portuaires.
« Cet appui traduit la volonté du Royaume de Belgique d’accompagner le gouvernement du Bénin dans son ambition de stimuler la création d’emplois décents et durables, de favoriser l’augmentation des revenus de la population et d’améliorer ses équilibres macroéconomiques », se réjouit la diplomate belge. Elle rappelle aux bénéficiaires que le PasPort s’engage à les accompagner aux plans institutionnel, organisationnel et individuel à travers des actions de renforcement des compétences des cadres et agents des directions et agences partenaires du projet. Mélanie Schellens mettra un accent particulier sur l’atteinte des résultats selon des critères adoptés d’un commun accord.

LIRE AUSSI:  Hommage A Rafiatou Karimou

Gratitude et engagements

Heureux de ce geste, Joseph Ahissou, directeur de cabinet du ministre des Infrastructures et des Transports, exprime la gratitude des bénéficiaires et du gouvernement béninois au Royaume de Belgique. Il indique que les dons sont d’une importance capitale et assure qu’ils seront transmis aux réels bénéficiaires pour l’accomplissement de leur mission. Sur place, Mélanie Schellens lui a remis les protocoles d’accord des dons. A son tour, Joseph Ahissou les a transmis au directeur des transports terrestres, Didier Yayi, et à celui de la marine marchande, Désiré Kouton. Les deux directeurs ont indiqué que les dons viennent à point nommé, car ils leur permettront d’être dans de bonnes conditions pour réfléchir et travailler afin de booster les activités dans leurs domaines d’intervention respectifs pour la compétitivité du secteur (para) portuaire en général et du Pac en particulier.
Le PasPort s’inscrit dans une dynamique d’appui au secteur portuaire qui est un nouveau secteur d’intervention pour la coopération belge. Le projet s’intéresse, entre autres, à la sûreté maritime, aux processus douaniers, à la manutention et au transport terrestre. « C’est un programme qui a commencé en 2019 et qui ira jusqu’en novembre 2023 avec un budget de 10 millions d’euros exécuté par Enabel. Il cible le Pac et tous les acteurs étatiques ou paraétatiques en amont et en aval », détaille Hervé Corbel, responsable du projet. « On a un appui très significatif au Pac pour améliorer la formation des pilotes, des capitaines de remorqueurs, » et bien d’autres encore. Il indique, en outre, qu’il y a aussi un programme très important d’amélioration des compétences transversales de supports au niveau du Pac, qu’il s’agisse de la digitalisation, de la maîtrise informatique, de la maîtrise des langues, etc. « On est présent dans tous les compartiments professionnels… », souligne-t-il. A ce jour, le PasPort a été mis en œuvre à hauteur de 20 % de l’exécution de son budget général. Le résultat le plus avancé est celui lié au Pac.

LIRE AUSSI:  Protection de l’environnement: Contrôle des gaz d’échappement des véhicules à Abomey