Appui suisse aux organisations socioprofessionnelles: Du matériel roulant et informatique pour booster la productivité agricole

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Appui suisse aux organisations socioprofessionnelles: Du matériel roulant et informatique pour booster la productivité agricole


La direction du Développement et de la Coopération suisse au Bénin (DDC) a procédé, lundi 18 avril à Parakou, à une remise de matériel roulant et informatique aux organisations socioprofessionnelles des producteurs et des éleveurs du Borgou et de l’Alibori. Cet appui s’inscrit dans le cadre du programme Pasder 2 et vise à améliorer la productivité agricole et pastorale.

LIRE AUSSI:  Promotion de la bonne gouvernance : L’Auditeur général aguerrit les organes de contrôle d’Etat

Deux véhicules 4×4 Prado, trente motocross Yamaha tout terrain munies de casques, douze ordinateurs portatifs, dix-huit ordinateurs de bureau, six photocopieurs, six vidéoprojecteurs et douze imprimantes à couleur, c’est l’important lot de matériel remis hier à l’Union régionale des producteurs (URP) et l’Union départementale des organisations professionnelles des éleveurs de ruminants (Udoper) du Borgou-Alibori. D’un coût global de 108 millions de francs CFA, ces véhicules et équipements informatiques sont acquis sur financement de la Coopération suisse par le consortium Swisscontact-Lares chargé d’assurer la supervision et la gestion de la phase 2 du Programme d’appui au secteur du développement rural (Pasder 2).

La Coopération suisse entend ainsi renforcer l’accompagnement de ces organisations socioprofessionnelles (OSP) dans la mise en œuvre de leurs plans stratégiques afin qu’elles offrent des services adéquats à leurs membres. L’organisme étend ses réalisations à six nouvelles communes du Borgou-Alibori à savoir Kandi, Ségbana, Bembèrèkè, Nikki, Pèrèrè et Sinendé, portant à dix les communes bénéficiant directement des appuis du programme après celles de Banikoara, Gogounou, Kalalé et N’dali prises en compte dans la première phase. « L’objectif visé est de s’assurer que les planifications financières et opérationnelles des différents partenaires du Pasder 2 soient mises en œuvre à bon escient et prendre connaissance des engagements des parties prenantes », précise Alidou Salihou-Mamadou, chargé de programme et directeur résident suppléant de la DDC.
«A travers ce geste, preuve tangible du respect des engagements du consortium et de la Coopération suisse, nous espérons que les fruits tiendront la promesse des fleurs et qu’il y ait effectivement l’amélioration de la productivité des exploitations familiales paysannes, cibles privilégiées du Pasder, de la zone d’intervention du programme», souhaite Christiane Dèhouè, chef de file du consortium Swisscontact-Lares.
Au nom des bénéficiaires qui ont procédé à la signature des bordereaux de remise, Djéga Démon, président de l’Udoper, a exprimé sa gratitude à l’endroit du donateur et pris l’engagement ferme de faire un bon usage du matériel reçu pour que soient atteints les résultats escomptés.

LIRE AUSSI:  Programme du Bénin avec le Fmi: Kristalina Georgieva salue les performances enregistrées

Un engagement aux côtés des producteurs

«La Coopération suisse vient une fois encore prouver son attachement au développement socioéconomique de notre pays et particulièrement des départements du Borgou et de l’Alibori », se réjouit le représentant du préfet, Maré Abdoulaye. A travers la première phase du Pasder intervenue entre 2012 et 2015, se souvient-il, plusieurs infrastructures agro-pastorales ont été réalisées dans les communes bénéficiaires : complexes de magasins, micro-barrages, hangars de vente des produits d’élevage, ateliers de transformation de manioc en gari, de production de pierre à lécher, etc. Par ailleurs, 85 promoteurs ont bénéficié de subventions à hauteur de 150 millions de francs CFA pour leurs microprojets. A ce jour, indique Alidou Salihou-Mamadou, le Pasder a accompagné les OSP à recruter 125 agents d’accompagnement et permis d’acquérir 68 motos dont les 30 de la phase 2 remises hier, quatre véhicules 4×4 sans oublier le mobilier et le matériel informatique. Pour cette deuxième phase du programme, poursuit le directeur résident suppléant de la DDC, le montant global prévu se chiffre à 5,643 milliards de francs CFA, soit au total 9,393 milliards de francs pour les engagements financiers pris par la DDC pour le compte des deux phases.
Le représentant du maire de Parakou plaide que les quatre autres communes du Borgou à savoir Parakou, Tchaourou, Malanville et Karimama non encore impactées, soient prises en compte prochainement dans le programme.