Après la 5e édition de Tolikunkanxwé: Les regards tournés vers Sèmè-Podji pour le rendez-vous 2019

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Après la 5e édition de Tolikunkanxwé: Les regards tournés vers Sèmè-Podji pour le rendez-vous 2019


Forte mobilisation des personnalités à la messe d’action de grâce, dimanche dernier

Les filles et fils de l’aire Toli du Bénin et de la diaspora ont célébré, dimanche 12 août dernier, la cinquième édition de leur fête de retrouvailles dite Tolikunkanxwé dans l’enceinte du Collège d’enseignement général (Ceg) de Dowa, à Porto-Novo. Ils ont pris rendez-vous pour Sèmè-Podji l’année prochaine pour l’édition de 2019.

LIRE AUSSI:  Réformes politiques: Les élus locaux de l’Un échangent sur les nouvelles dispositions

La cinquième édition de Tolikunkanxwé a désormais vécu à Porto-Novo! Elle a connu son apothéose au Collège d’enseignement général de Dowa à Porto-Novo dimanche 12 août dernier, avec la célébration de la messe d’action de grâce. Laquelle a été présidée par l’évêque de Porto-Novo, Mgr Aristide Gonsallo, en présence de deux autres de ses homologues du Canada. Le culte a connu une forte mobilisation des populations de la communauté Toli venues notamment de Tori-Bossito, Avrankou, Adjarra, Sèmè-Podji, Sakété, Ifangni, Akpro-Missérété et Porto-Novo, ville à l’honneur de l’édition 2018 de cette fête tournante de Tolikunkanxwé. Occasion pour le secrétaire général de cette association de rappeler les objectifs de ce creuset. 

Selon Sylvestre Comlan Viahoundé, Tolikunkanxwé n’est pas créée seulement pour organiser des fêtes annuelles. Elle s’est fixé également pour objectifs de sauvegarder le patrimoine culturel notamment faire connaître l’aire Toli et valoriser sa langue traditionnelle culturelle et l’identité pré-nominale. Aussi, l’association vise à impacter chacune des communes concernées par des œuvres de développement, notamment des infrastructures sociocommunautaires. C’est dans ce cadre, souligne le secrétaire général de Tolikunkanxwé, que l’association a construit au profit de la commune d’Akpro-Missérété qui a abrité la première édition de cette fête, un module de trois salles de classe avec direction et magasin entièrement équipés.
A la deuxième édition à Tori-Bossito, le roi de cette commune a offert à l’association un terrain pour l’érection d’un centre culturel des Tolinou. Les travaux de cette infrastructure sont en cours de réalisation, informe Sylvestre Comlan Viahoundé.
A Avrankou, lors de la troisième édition, poursuit-il, deux modules de trois salles de classe avec magasin plus 150 tables- bancs ont été offerts à des collèges de cette commune.
A Adjarra, pour le compte de l’édition de 2017, trois modules de deux salles de classe avec direction et magasin ont été réalisés.
A Porto-Novo, cette année 2018, l’association a décidé, pour la première fois de son existence, de primer les dix meilleurs écoliers et élèves de la ville capitale admis aux différents examens académiques. Il s’agit des trois premiers au Certificat d’études primaires (Cep), des trois premiers au Brevet d’études du premier cycle (Bepc) et des quatre premiers au Baccalauréat sans distinction de ethnie, de religions et leurs communautés. Aussi, le secrétaire général de Tolikunkanwé annonce le démarrage dans les tout prochains jours, d’un nouveau projet d’identification et de recensement d’un certain nombre de pistes de dessertes rurales dans les communes de l’aire Toli à soumettre à un bailleur déjà disponible pour réhabilitation.

LIRE AUSSI:  Pour vol à main armée (27e dossier): Ali Belco s’en tire avec dix ans de réclusion criminelle