Après la signature de contrat par les parties : la cité administrative prête en 2023

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Après la signature de contrat par les parties : la cité administrative prête en 2023

La cité administrative prête en 2023

Dans deux ans, Abomey-Calavi va disposer d’une cité administrative. Lors de la signature du contrat pour sa construction, ce 7 octobre 2021, le ministre José Tonato a insisté sur le respect des délais et la qualité des ouvrages.

LIRE AUSSI:  Manœuvre nationale interarmées « Ma Kon-Hin 2018 »: Les capacités opérationnelles de l’armée renforcées

Paraphe et échange de documents. Ces formalités remplies, les regards sont aussitôt tournés vers octobre 2023. A cette date, la construction de la cité administrative devra déjà prendre fin à Abomey-Calavi. Le compte à rebours a commencé. « Nous signons le contrat aujourd’hui. Les prochains jours, l’’ordre de démarrage sera émis pour lancer le compteur. Nous espérons que dans ces conditions, toutes choses égales par ailleurs, la cité administrative sera livrée en octobre 2023 », a fait savoir Moïse Achille Houssou, directeur général de la Société immobilière et d’aménagement urbain (Simau). En effet, le projet sera mis en œuvre sur un domaine de 40 ha à Ahossougbéta dans la commune d’Abomey-Calavi. La cité qui sera d’ailleurs assez verte comprend 16 bâtiments administratifs de type R+3 avec des bureaux et locaux techniques qui totalisent 60 080m² de surface de plancher. Il est aussi prévu des parkings, un restaurant, des salles de conférences, un centre médical, des ouvrages divers, sans oublier des équipements modernes de communication. Les mobiliers seront livrés en même temps que le bâtiment. Le coût du projet est évalué à 73,695 milliards Fcfa. Selon Moïse Achille Houssou, les diligences sont faites pour un démarrage imminent. « Le site est déclaré d’utilité publique. Les personnes affectées par le projet sont recensées et une bonne partie a été déjà payée. Avec l’appui de la mairie et du préfet, les prochains jours, nous allons procéder à la libération entière du site pour faciliter le démarrage des travaux », a-t-il précisé.
La concrétisation du projet sera un pas majeur en matière d’aménagement urbain, en dehors de l’opportunité de créer de meilleures conditions de travail pour les cadres béninois. Cependant, Abomey-Calavi a beaucoup à y gagner, déjà au lancement des travaux de construction, au regard des emplois générés. Raison pour laquelle Angelo Ahouandjinou ne se fait pas prier pour oeuvrer à la réussite du projet. « Nous allons contribuer à la libération rapide et effective de ce domaine pour que le projet prenne corps les jours à
venir », a-t-il promis. En réalité, avec les projets d’aménagement qui y sont en cours, Abomey-Calavi a toutes les chances d’avoir les attributs d’une commune à statut particulier. Pour le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, le Programme d’action du gouvernement a sérieusement préparé cet projet avec les infrastructures de dimension nationale, voire sous régionale. « Quand on regarde le marché de gros, c’est une infrastructure qui va rayonner dans la sous-région ouest-africaine, et même au-delà », a déclaré José Tonato.
Le ministre n’a pas manqué de saluer le rôle précieux que joue la Simau dans la concrétisation des projets. Et pour le cas de la cité administrative, le gouvernement attend des infrastructures de qualité. L’entreprise Shanxi Construction en est consciente. « Aucune compétence humaine ni technique ne sera de trop pour mener à bien ce projet qui s’inscrit dans la construction d’un Bénin nouveau et prospère», a rassuré son représentant. Dans tous les cas, la Simau entend veiller au strict respect du contrat, en sa qualité de Maître d’ouvrage délégué (Mod). « Nous serons toujours à vos côtés pour nous assurer que le travail se fasse dans une collaboration étroite, au quotidien, pour que tous les aspects du projet puissent se réaliser dans les conditions optimales », a laissé entendre Rizwan Haider, président du Conseil d’administration de Simau?

LIRE AUSSI:  Porteur d’un message personnel du président Patrice Talon : Aurélien Agbénonci, envoyé spécial chez Macky Sall