Assassinat et autres (37e dossier): 15 ans pour Kouékoua Pama et 10 ans pour Hilaire Chabi

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assassinat et autres (37e dossier): 15 ans pour Kouékoua Pama et 10 ans pour Hilaire Chabi


Pour assassinat, séquestration, violences et voies de fait, puis complicité d’assassinat, Kouékoua Pama et Hilaire Chabi ont comparu, mardi 19 juin dernier, à la barre de la cour d’assises de la cour d’appel de Parakou. Ils se sont vus infliger respectivement 15 et 10 ans de réclusion criminelle.

LIRE AUSSI:  Complicité de vol à main armée (8e dossier): Hyppolite Bocovo acquitté au bénéfice du doute

Après avoir conduit une expédition punitive chez les auteurs du vol de trois de leurs chèvres, Kouékoua Pama et Hilaire Chabi, tels des généraux désormais sans troupe, étaient devant la cour d’assises de la cour d’appel de Parakou, mardi 19 juin dernier. Inculpés pour les chefs d’accusation d’assassinat, de séquestration, de violences et voies de fait, et de complicité d’assassinat, ils ont respectivement été condamnés à 15 et 10 ans de réclusion criminelle.
En détention depuis le 25 octobre 2007, Hilaire Chabi recouvre sa liberté. Ce qui n’est pas le cas de Kouékoua Pama. Il retourne en prison pour purger le reste de sa peine.
A la barre, Hilaire Chabi âgé de 30 ans et Kouékoua Pama né vers 1982 à Natitingou, ont tous reconnu avoir fait partie de l’expédition punitive sur le camp peul. Plus d’une fois, ont-ils poursuivi, leur village a déploré des cas de vols d’animaux qui seraient opérés par les Peuls.
Pressés de questions par le président de la cour, Adame Banzou et le représentant du ministère public, Malick Nourou-Dine Bakary, chacun d’eux a expliqué en quoi a consisté sa contribution dans l’accomplissement des infractions.
Dans ses réquisitions, l’avocat général fera remarquer qu’il s’agit d’un homicide volontaire commis avec préméditation, au vu de l’article 295 du Code pénal. Pour démontrer que les éléments matériel et moral sont réunis, il évoque l’usage du fusil sur un homme non armé et la partie visée sur son corps. La préparation d’une expédition punitive, précisera-t-il, est un facteur aggravant. Il fera alors observer que les infractions sont suffisamment établies contre les deux accusés. Malick Nourou-Dine requiert une condamnation de 10 ans de réclusion criminelle contre Hilaire Chabi et 20 ans pour Kouékoua Pama.
A sa suite, Me Angelo
Hounkpatin assurant la défense de leurs intérêts, indiquera que les éléments constitutifs du crime d’assassinat ne sont pas réunis. Il réclamera alors la disqualification et la requalification des faits en meurtre, avant de plaider l’acquittement au bénéfice du doute en faveur de Hilaire Chabi. Pour Kouékoua Pama, il prie la cour de tenir compte du temps qu’il a déjà passé en détention.
Les assesseurs du président Adame Banzou Nouhoum étaient Gabriel Affognon et Essowè Batamoussi?
Des faits

LIRE AUSSI:  Coopération: Le Pam renouvelle son accord de siège au Bénin

Chabi Datchori a été victime, lundi 24 septembre 2007 à Finégou, arrondissement de Tayakou, dans la commune de Tanguiéta, d’un vol de trois chèvres. Les investigations ont abouti et l’une des bêtes a été retrouvée dans le champ de Daouda Kada. Interpellé, ce dernier dénonça Boukari Tambangou comme l’auteur du vol perpétré.
Deux jours après, Kouékoua Pama et Hilaire Chabi accompagnés d’un groupe d’habitants du village, armés de fusil de traite, de coupe-coupe et de gourdins, décidèrent d’organiser une expédition punitive sur le camp peul où la chèvre a été retrouvée. Boukari Tambangou a pris la fuite et Kouékoua Pama tira un coup de fusil sur lui et il décède sur place. Dans la foulée, le jeune peul Amadou Ado qui se trouvait sur les lieux, a été séquestré et ligoté par Kouékoua Pama et ses hommes?