Assemblée nationale: Barthélémy Kassa reconstitue son groupe parlementaire

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale: Barthélémy Kassa reconstitue son groupe parlementaire


Volé en éclats le mardi 10 mai dernier suite à la démission de quatre de ses députés membres, le groupe parlementaire «République et Solidarité» présidé par Barthélémy Kassa s’est reconstitué. Il a bénéficié lundi 23 mai de l’adhésion de quatre nouveaux députés. Il s’agit des députés Sabaï Katè, Rachidi Gbadamassi, Sofiath Shanou et Lucien Houngnibo. Les lettres d’adhésions des quatre députés ont été lues à l’entame de la séance plénière du lundi 23 mai. Rachidi Gbadamassi précédemment président du groupe parlementaire «République et Démocratie» dit dans sa correspondance adressée au président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, avoir pris acte de la cassure de son groupe parlementaire induite par les différentes démissions qu’il a enregistrées. Il décide de rallier le groupe parlementaire «République et Solidarité». L’adhésion des quatre députés fait passer désormais de six à dix députés l’effectif de ce groupe parlementaire qui redevient ainsi viable. Puisqu’aux termes du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, il faut au moins neuf députés pour constituer un groupe parlementaire. Barthélémy Kassa peut donc se frotter les mains depuis hier d’avoir réussi à relever ce défi. Il garde ainsi tous les avantages matériels et pécuniaires liés au poste de président de groupe parlementaire. Barthélémy Kassa retrouve son fauteuil de président de groupe parlementaire, les regards sont désormais tournés vers Octave Houdégbé dont le groupe parlementaire baptisé «République Paix et Progrès» a aussi volé en éclats. On se demande s’il réussira aussi à reconstituer son groupe parlementaire comme son collègue Barthélémy Kassa de la Minorité parlementaire. Les jours à venir vont nous édifier.

LIRE AUSSI:  Conférence administrative départementale du Borgou: Les avantages des matériaux locaux de construction exposés

Adrien Houngbédji invite ses collègues à déclarer leur patrimoine

Le président de l’Assemblée nationale a invité, au cours de la séance plénière de lundi 23 mai, ses collègues députés à déclarer leur patrimoine à la chambre des comptes de la Cour suprême. Il leur a rappelé que cela est une obligation de la loi portant lutte contre la corruption et infractions qu’ils ont eux-mêmes adoptée. Les députés comme beaucoup d’autres autorités sont tenues de déclarer leurs biens à l’entrée comme à la sortie de leurs fonctions. Ce rappel du président Adrien Houngbédji fait suite à une requête du président de la Cour constitutionnelle s’inscrivant dans le cadre d’une mesure d’instruction relative à un recours du citoyen Prince Agbodjan dont la haute juridiction a été saisie sur la question. Lequel recours révèle qu’aucun député de la 6e législature y compris son président Mathurin Nago ne s’est acquitté de cette obligation de déclaration de patrimoine. La correspondance du président Théodore Holo demande à Adrien Houngbédji de faire ses observations sur le dossier. Ce dernier a saisi l’occasion pour rappeler ses collègues retardataires de la 7e législature à se rattraper dans l’accomplissement de cette exigence constitutionnelle.

LIRE AUSSI:  Contrôle du prochain Parlement: Les équations possibles

Th. C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau