Assemblée nationale : Environ 35 milliards F CFA de crédits en faveur de l’électricité

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale : Environ 35 milliards F CFA de crédits en faveur de l’électricité


L’Assemblée nationale a adopté hier jeudi 23 juillet, le projet de loi portant autorisation de l’accord de prêt signé entre le Bénin et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) pour le financement partiel du projet de construction d’une centrale thermique duale de 120 MW à Maria Gléta. Le dossier portant sur un montant de 10 milliards F CFA a été accordé à l’unanimité des députés tout comme les deux autres toujours dans le domaine de l’énergie et examinés hier, pour un montant de plus de 25 milliards F CFA.

LIRE AUSSI:  Organisation judiciaire au Bénin: La loi sur les tribunaux et cours d’appel de commerce adoptée

Une seconde centrale électrique sera bientôt construite encore à Maria-Gléta, commune d’Abomey-Calavi. La ratification de l’accord de prêt signé entre la République du Bénin et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) d’un montant de 10 milliards F CFA a été autorisée hier par les députés présents ou représentés. La particularité de cet accord est qu’il vient renforcer le financement total de ce projet évalué à 106 milliards F CFA. Un premier accord avait été accordé en mars dernier pour un montant de 78 milliards F CFA. L’accord de prêt autorisé hier porte désormais à 88 milliards F CFA sur les 106 milliards F CFA attendus pour le bouclage du financement du projet.
Selon le rapport de la Commission des Finances et des Echanges, la réalisation de la centrale thermique de Maria-Gléta II permettra au Bénin d’être relativement autonome en matière énergétique vis-à-vis du Ghana, du Nigeria et de la Côte d’Ivoire. Ainsi, il pourra juguler les problèmes de délestages cycliques et permettra de faire face à la demande nationale en électricité constamment en croissance avec une pointe maximale dépassant les 210 MW sur le réseau national en mars 2014, le raccordement de plus de 10 000 nouveaux abonnés au réseau de la SBEE. La réalisation de ce projet permettra à l’Etat béninois d’atteindre son objectif de taux global d’accès à l’électricité de 75% à l’horizon 2025, souligne le rapport de la Commission des Finances présidée par Raphaël Akotègnon. Cette seconde centrale thermique sera à combustible mixte (gaz et combustible lourd) contrairement à Maria-Gléta I qui utilise le Jet A1 revenant très cher à l’Etat. Le prêt de la BOAD est consenti pour une durée de remboursement de 10 ans dont 3 ans de différé.

LIRE AUSSI:  L’Armée s’engage à veiller au respect de l’ordre constitutionnel

Une durée de remboursement de 10 ans

Le taux d’intérêt est de 8,5% l’an sur le montant décaissé et non encore remboursé. L’accord est prévu pour entrer en vigueur à partir du 4 septembre prochain. Les députés ont manifesté un grand intérêt pour ce projet. Mais ils ont trouvé pour la plupart, le taux du prêt trop onéreux. Ils ont invité le gouvernement à tirer leçon des erreurs de la Centrale thermique de Maria-Gléta I pour se rattraper avec celle de Maria-Gléta II. Ils ont fait à cet effet, plusieurs recommandations. Lesquelles se résument surtout à la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire pour vérifier la fonctionnalité de la centrale thermique de Maria Gléta I et la mise en place d’un comité parlementaire pour suivre la réalisation de l’ouvrage. Les députés ont par ailleurs, recommandé la délocalisation du service d’entretien des véhicules de la SBEE en constituant des pôles de maintenance dans chaque département, l’accélération du processus d’adoption de la proposition de loi sur le Bulding Operate Transfer (BOT), permettant de sécuriser la mise en œuvre de ce projet et la conception d’un tableau actualisé récapitulant l’endettement du pays.
Outre ce dossier, les députés ont également autorisé deux autres ratifications. La première concerne la convention de crédit signé entre la République du Bénin et l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre du financement partiel du projet de restructuration et d’extension des réseaux de la Société béninoise d’énergie électrique dans la commune d’Abomey-Calavi et le département de l’Atlantique. Le montant de l’accord est de 13, 119 140 milliards F CFA. Le dernier prêt touche l’accord de crédit d’un montant de 11, 907 226 milliards F CFA complètant la première ratification signé entre le Bénin et la Banque de l’Union européenne dans le cadre du financement partiel du projet de restructuration et d’extension des réseaux de la Société béninoise d’énergie électrique dans la commune d’Abomey-Calavi et le département de l’Atlantique. Ce qui porte à plus de 35 milliards F CFA, l’ensemble des trois accords de prêt autorisés par l’Assemblée nationale au cours de la séance plénière d’hier.