Assemblée nationale : L’ouverture de la 3è session extraordinaire de l’année 2015 renvoyée

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale : L’ouverture de la 3è session extraordinaire de l’année 2015 renvoyée


Les députés se réunissent dès le jeudi 30 juillet prochain en session extraordinaire, la troisième de l’année 2015. Celle-ci n’a pu s’ouvrir hier pour défaut de quorum. L’ordre du jour de la présente session porte sur huit points.

LIRE AUSSI:  Lancement officiel du Fip 2019: Huit jours de ferveur cultuelle et culturelle à Porto-Novo

Les députés ont clôturé jeudi 23 juillet dernier, les travaux de la deuxième session extraordinaire de l’année 2015 ouverts à la demande du gouvernement. Mais ils devraient ouvrir encore hier lundi 27 juillet, la troisième session extraordinaire, cette fois à la demande de 57 de leurs collègues. La présente session devra permettre à la 7è législature de se pencher sur les nombreux dossiers en instance et d’extrême urgence. Mais les travaux de cette session extraordinaire n’ont pu s’ouvrir hier au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Et pour cause, le quorum de la majorité plus un des députés n’était pas atteint. La mobilisation des députés n’était pas au rendez-vous. Ils étaient certainement sur le terrain puisque certains sont concernés par l’opération d’installation des Conseils communaux, 3è mandature, qui a démarré hier. Nombreux sont les députés qui sont élus encore conseillers communaux. Ils seront mis en place d’abord avant d’opérer un choix, entre siéger au Parlement ou rester au sein d’un Conseil communal. Le quorum n’étant pas bon, le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, président de céans, a dû reporter l’ouverture des travaux à jeudi 30 juillet prochain. Et ceci conformément à l’article 85 de la Constitution qui stipule que « Si à l’ouverture d’une session, le quorum de la moitié plus un des membres composant l’Assemblée nationale n’est pas atteint, la séance est renvoyée au troisième jour qui suit. Les délibérations sont alors valides, quel que soit le quorum ».
C’est donc finalement le jeudi prochain que les travaux de cette troisième session extraordinaire demandée par 57 députés seront effectifs. L’ordre du jour porte sur 8 dossiers dont les désignations des représentants de la septième législature au sein de la Haute cour de Justice, le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI), les Parlements régionaux notamment (CEDEAO, UEMOA et Panafricain). Le projet de loi portant statut du Barreau béninois et les dossiers sur la loi portant statut général de la Fonction publique pour lesquels le gouvernement a demandé une deuxième lecture à la Représentation nationale sont aussi programmés. Tous ces huit dossiers seront examinés et vidés avant la fin des travaux de cette seconde session extraordinaire qui dure deux semaines.

LIRE AUSSI:  Explosion d’un dépôt d’essence frelatée à Natitingou: Psychose au quartier Dassagaté