Assemblée nationale: La 2e session ordinaire de l’année 2018 s’ouvre jeudi prochain

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale: La 2e session ordinaire de l’année 2018 s’ouvre jeudi prochain


Les députés effectuent officiellement leur rentrée parlementaire ce jeudi 25 octobre. Ils reprennent le chemin de l’hémicycle pour le compte de la seconde session ordinaire de l’année 2018 encore appelée session budgétaire. Les députés vont ainsi renouer avec les activités parlementaires après trois mois de vacances ponctuées par trois sessions extraordinaires. L’ouverture des travaux de cette seconde session ordinaire est prescrite par l’article 87 de la Constitution du 11 décembre 1990. Lequel prévoit que : « L’Assemblée se réunit de plein droit en deux sessions ordinaires.

LIRE AUSSI:  Assurance qualité dans l’enseignement supérieur: Le Cames initie un cadre de partage des bonnes pratiques

La première session s’ouvre dans le cours de la première quinzaine du mois d’avril. La deuxième session s’ouvre dans le cours de la seconde quinzaine du mois d’octobre. Chacune des sessions ne peut excéder trois mois ». La date du 25 octobre prochain a été retenue, le 4 octobre dernier, par le bureau de l’Assemblée nationale et entérinée par la Conférence des présidents de l’institution parlementaire composée des membres du bureau, des présidents des groupes parlementaires et des présidents des commissions techniques permanentes. Le jeudi prochain est donc le jour J pour le coup d’envoi solennel des travaux de cette session budgétaire qui seront présidés par le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji en personne. Des sources proches de l’institution parlementaire informent que la cérémonie d’ouverture sera faite dans la stricte sobriété. Il n’est prévu aucune délégation de parlementaires étrangers contrairement à la tradition depuis l’installation de la septième législature. La cérémonie d’ouverture sera faite seulement entre les députés béninois en présence, comme il est de coutume, des membres du gouvernement, de présidents d’institutions de la République, des membres du corps diplomatique accrédités près le Bénin et des autres couches sociopolitiques.
Comme d’ailleurs son nom l’indique, cette session budgétaire sera prioritairement consacrée à l’examen du projet de budget général de l’Etat gestion 2019. Lequel budget s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 1877,543 milliards F Cfa contre 1862,918 milliards Francs Cfa en 2018, soit un taux de 0,8 % de hausse. Le document a déjà été transmis dans le délai constitutionnel par le gouvernement à l’Assemblée nationale pour examen et vote. Seulement, il faut attendre courant décembre 2018 pour connaître le sort que les députés réservent à ce projet de loi de finances. Il faut signaler que cette session budgétaire est la dernière sous la septième législature qui n’aura plus à examiner un autre projet de budget général de l’Etat, avant la fin de son mandat prévue pour mai prochain. Mais avant l’ouverture de cette session ordinaire jeudi prochain, les députés devront clôturer, ce lundi 22 octobre, la cinquième session extraordinaire de l’année 2018, ouverte il y a deux semaines pour examiner deux dossiers dont la mise en conformité avec la Constitution du Code électoral, suite à une décision de la Cour constitutionnelle en date du 2 octobre dernier.

LIRE AUSSI:  Jean Claude Codjia au sujet de l’affluence dans les centres de vaccination: « Le message du chef de l’Etat a été entendu… »

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau