Assemblée nationale : la 3e session extraordinaire ouverte sur huit dossiers

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale : la 3e session extraordinaire ouverte sur huit dossiers

Assemblée nationale La 3e session extraordinaire ouverte

L’Assemblée nationale a ouvert, ce jeudi 7 octobre, les travaux de sa troisième session extraordinaire de l’année 2021. L’ordre du jour passe désormais de six à huit dossiers tant du président de la République, Patrice Talon que des députés.

LIRE AUSSI:  Elections locales du 28 juin dernier: Après le dépouillement, la CENA procède au contrôle des données

C’est parti depuis ce jeudi pour quinze jours de travaux à l’Assemblée nationale. Les députés auront à se pencher sur huit dossiers pour le compte de cette troisième session extraordinaire de l’année 2021 demandée d’une part, par le président de la République, Patrice Talon et d’autre part par 48 députés. L’ordre du jour concerne le projet de loi portant Code de l’administration territoriale en République du Bénin ; le projet de loi portant Répression des infractions commises à raison du sexe et de protection de la femme en République du Bénin ; le projet de loi modifiant et complétant le code des personnes et de la famille ; le projet de loi portant modification de la loi n° 2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et la reproduction ; la proposition de résolution portant Code d’éthique et de déontologie des députés béninois et le remembrement du bureau de l’Assemblée nationale. L’examen des quatre premiers dossiers a été demandé par le président de la République. Et les deux derniers ont été une initiative de 48 députés. Mais cet ordre du jour s’est élargi ce jeudi au Parlement pour aller de six à huit points. Un groupe de 62 députés a sollicité encore l’ouverture d’une session extraordinaire sur deux nouveaux dossiers. Il s’agit du projet de loi portant loi de finances rectificative 2021 et du projet de loi portant protection du patrimoine culturel national. Cette demande de convocation d’une session extraordinaire a été jointe aux deux autres pour en faire une. Pour le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, le Parlement n’a plus matériellement le temps d’ouvrir une quatrième session après la troisième. Puisque l’ouverture des travaux de la seconde session ordinaire encore appelée session budgétaire est programmée pour le 26 octobre prochain. Or, les sessions extraordinaires durent quinze jours. Louis
Vlavonou a expliqué que le Parlement n’a autre choix que de joindre la dernière demande de convocation d’une nouvelle session extraordinaire à celles sollicitées à la fois par le président de la République et 48 députés. La troisième session extraordinaire de l’année 2021 a donc été ouverte hier et prend en compte les trois demandes exprimées. L’issue de chacun des huit dossiers sera connue au terme des quinze jours de travaux?

LIRE AUSSI:  1re édition du Forima à Cotonou: Encourager les innovations technologiques