Assemblée nationale: La session budgétaire de 2017 s’ouvre jeudi prochain

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale: La session budgétaire de 2017 s’ouvre jeudi prochain


Les députés bouclent leurs trois mois de vacances mercredi prochain. Ils effectuent leur rentrée parlementaire dès ce jeudi 26 octobre. Ils vont renouer avec l’hémicycle pour le compte des travaux de la seconde session ordinaire de l’année 2017 encore appelée session budgétaire. L’ouverture solennelle de cette session, à laquelle prendront part les membres du Gouvernement, les présidents des institutions de la République, le corps diplomatique accrédité près le Bénin et d’autres personnalités sociopolitiques béninoises, est une exigence constitutionnelle. Elle est prescrite à l’article 87 de la Constitution du 11 décembre 1990 faisant obligation aux députés d’ouvrir la seconde session ordinaire courant la seconde moitié du mois d’octobre. Cette session parlementaire ne peut excéder trois mois.
Ce serait parti ainsi pour trois mois d’intenses activités au Parlement dès jeudi prochain. Cette session ordinaire sera consacrée principalement à l’examen du projet de loi portant loi de finances de l’Etat gestion 2018. Lequel est déjà transmis au Parlement par le chef de l’Etat. Le Gouvernement a fait cette transmission dans le délai constitutionnel, en respectant les dispositions de l’article 109 de la Constitution qui stipulent que : « L’Assemblée nationale vote le projet de loi de finances dans les conditions déterminées par la loi. L’Assemblée nationale est saisie du projet de loi de finances au plus tard une semaine avant l’ouverture de la session d’octobre. Le projet de loi de finances doit prévoir les recettes nécessaires à la couverture intégrale des dépenses». A l’aune de cet article, le chef de l’Etat avait donc jusqu’au 19 octobre dernier pour faire cette formalité d’envoi du projet de loi de finances de l’Etat au Parlement. Mais il l’a fait depuis le 12 octobre dernier. Seulement le montant de ce budget n’est pas encore jusque-là dévoilé. Le suspense ne tardera pas à être levé avec le démarrage des travaux budgétaires. Il n’est pas exclu qu’en marge de cette session budgétaire, les députés examinent d’autres dossiers dont l’urgence est avérée. Mais le projet de loi de finances va constituer le menu principal des trois mois d’activités parlementaires. Toutefois, il faut attendre d’ici fin décembre 2017 pour être fixé sur le sort que les députés réservent à ce projet de loi de finances. Mais a priori il passerait comme une lettre à la poste au regard de la majorité écrasante de députés favorables aux actions du chef de l’Etat au Parlement.
Les préparatifs vont bon train pour l’ouverture de cette session. Les petits plats seront mis dans les grands pour la réussite de cette cérémonie d’ouverture de la rentrée parlementaire, la cinquième du genre sous la septième législature. Il ne reste désormais que trois sessions du genre avant le bouclage de l’actuelle mandature parlementaire qui a été officiellement installée le 16 mai 2015?

LIRE AUSSI:  Notation Standard & Poor’s: « B+avec perspective stable » pour le Bénin