Assemblée nationale: La session budgétaire lancée

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale: La session budgétaire lancée


Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou a solennellement ouvert, ce mardi 20 octobre, la seconde session ordinaire de l’année 2020 encore appelée session budgétaire. Les travaux ont démarré en trombe avec la programmation de plusieurs grands dossiers inscrits à l’ordre du jour.

LIRE AUSSI:  Affaire destitution de l’ex-maire de Bonou: La Cour constitutionnelle donne raison au préfet de l’Ouémé

C’est parti depuis ce mardi pour trois mois d’intenses activités à l’Assemblée nationale. Ceci, pour le compte de la seconde session ordinaire de l’année 2020 dont les travaux ont été lancés par le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou. Occasion pour celui-ci d’annoncer à ses collègues députés que cette session qui s’ouvre sera sans repos pour eux au regard de la qualité et du nombre des dossiers à examiner. L’agenda est très dense pendant les trois mois d’activités parlementaires. En dehors de l’examen du projet de budget de l’Etat gestion 2021 qui va meubler le gros lot des travaux, les députés ont programmé plusieurs autres dossiers, les uns aussi importants que les autres. Déjà, le président Louis Vlavonou annonce la tenue d’une séance plénière ce mercredi, soit 24 h après l’ouverture de la session.

Les députés auront à échanger dans la matinée de ce mercredi avec la Commission électorale nationale autonome (Cena) par rapport aux modalités du parrainage par les députés des candidats à l’élection présidentielle de 2021. Et dans l’après-midi, il est prévu le débat sur le rapport 2019 de la Commission béninoise des droits de l’homme. Les parlementaires sont encore en séance plénière le jeudi 22 octobre prochain pour l’examen de deux points. Le premier dossier concerne le projet de loi portant autorisation de ratification du Traité des Nations Unies sur l’interdiction des armes nucléaires adopté, le 7 juillet 2017 à New York et signé par le Bénin, le 26 septembre 2018 et le projet de loi portant autorisation de ratification de la Convention portant création de l’Alliance pour le Bio digesteur en Afrique de l’Ouest et du Centre, adoptée à Ouagadougou, le 4 octobre 2018.

LIRE AUSSI:  Editorial de Paul Amoussou: Takokélé !

Divers projets de lois en étude

Concernant les autres dossiers de l’ordre du jour, Louis Vlavonou cite entre autres le projet de loi portant code de nationalité béninoise, le projet de loi portant statut du barreau de la République du Bénin, le projet de loi portant loi organique sur le Conseil économique et social, le projet de loi portant statut des magistrats de la Cour suprême, le projet de loi modifiant et complétant la loi n° 97-028 du 15 janvier 1999 portant organisation de l’administration territoriale de la République du Bénin, le projet de loi relative à l’octroi de pension et autres avantages aux anciens présidents des Institutions prévues par la Constitution, le projet de loi portant création, organisation et fonctionnement des offices à caractère social, culturel et scientifique et le projet de loi sur la biosécurité en République du Bénin.
Le président de l’Assemblée nationale ajoute à ces points plusieurs autres dossiers dont le projet de loi organique sur la Cour des Comptes, le projet de loi portant définition et répression de l’usure en République du Bénin, le projet de loi relative à l’insertion et à la réinsertion professionnelles des allocataires de bourses, d’études et stages, le projet de loi portant régime financier des collectivités territoriales en République du Bénin, la proposition de loi sur les cérémonies ruineuses, la proposition de loi portant obligation de souscription d’assurance par tout utilisateur d’un véhicule terrestre à moteur en République du Bénin et la proposition de loi modifiant et complétant la loi n° 92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la Communication (Haac). « Ces efforts remarquables et sans répit confirment une fois encore la qualité d’un Parlement résolu à relever le défi qu’il s’est fixé, celui d’un Parlement de développement au service de la population béninoise »,
fait savoir le président de l’Assemblée nationale.