Assemblée nationale : L’avant-dernier rapport d’activités du président approuvé

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale : L’avant-dernier rapport d’activités du président approuvé

Assemblée nationale L’avant-dernier rapport d’activités du président approuvéLes députés à l'hémicycle, ce jeudi à Porto-Novo

Enième exercice réussi pour le président de l’Assemblée nationale! Louis Vlavonou a présenté ce jeudi à ses collègues députés son rapport d’activités sur la période allant du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022. Le document a été adopté à l’unanimité des parlementaires présents et représentés. Cet exercice semestriel de reddition de comptes en début de chaque nouvelle session ordinaire est prévu par les dispositions de l’article 21 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Lequel article dispose: «Le président de l’Assemblée nationale doit rendre compte à l’Assemblée nationale de ses activités, de sa gestion, et lui fournir toutes explications qui lui seront demandées. A cet effet, le président doit au début de chaque session ordinaire, présenter un rapport sur ses activités et sa gestion. L’Assemblée en délibère et, soit prend acte de ce rapport, soit demande au président de lui fournir toutes explications et justifications qu’elle estime nécessaires. Elle adopte le rapport ou le rejette à la majorité de ses membres». Le rapport présenté fait surtout le point des activités internes et externes menées par l’institution parlementaire au cours de la période de référence.
Selon le président Vlavonou, l’Assemblée nationale a examiné et adopté 12 lois à savoir huit lois ordinaires ; deux lois portant autorisation de ratification de convention ou d’adhésion et deux lois de finances dont une rectificative. Au titre du contrôle de l’action gouvernementale, la période a connu également de l’examen et de l’adoption du rapport sur la mission de contrôle de la gestion de l’ex-Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb) exercice 2020. Tous ces points ont été adoptés sur un total de 91 dossiers à la faveur de 18 séances plénières, détaille Louis Vlavonou. Neuf questions orales avec débat, trois questions d’actualité et deux questions écrites ont été posées par les députés au cours de la période de référence et toutes en instance d’examen, poursuit-il.

LIRE AUSSI:  Evolutions récentes aux plans économique et financier du Bénin: Une croissance de 7,2 % avec de bonnes perspectives

Un rapport « osé »

Le président de l’Assemblée nationale a fait savoir que le chef de l’Etat, Patrice Talon, a envoyé douze décrets portant autorisation de ratification de financement et de prêt au cours de la période sous revue. Mais tous les douze sont en étude au niveau de la Commission en charge des Finances.
Outre les activités parlementaires, le rapport renseigne également sur la gestion administrative et financière du Parlement. Il en est de même des activités menées au plan extérieur notamment la diplomatie parlementaire, les missions des députés à l’étranger et les audiences du président de l’Assemblée nationale. Le président Louis Vlavonou a fait part également de sa détermination à assainir la gestion financière du Parlement à travers une bonne gouvernance dans tous les secteurs de l’administration parlementaire. Il se réjouit que les nombreuses réformes dont certaines « douloureuses » qu’il a initiées à ce niveau depuis son installation en mai 2019 portent des fruits. Comme de coutume, les députés qui sont intervenus dans le débat général ont salué la qualité du rapport présenté. Certains ont trouvé le document « osé » parce qu’il est allé dans les moindres détails notamment sur les marchés publics passés au Parlement. Ce qui témoigne, selon eux, de la transparence dans la gestion dont font preuve Louis Vlavonou et son bureau. Les députés les invitent à maintenir le cap pour l’atteinte des objectifs de la huitième législature, surtout celui d’être un Parlement véritablement moderne et de développement.
L’hémicycle actuel agrandi pour la 9e législature

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : réunion de la Conférence des présidents ce mardi  

L’hémicycle abritant actuellement les séances plénières des députés pourrait être agrandi dans les jours à venir. L’information a été donnée ce jeudi par le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou. Selon lui, les travaux d’agrandissement de ce bâtiment sont nécessaires pour faciliter l’installation des 109 députés de la neuvième législature attendue pour le 12 février 2023 conformément à la Constitution révisée de novembre 2019. L’hémicycle actuel déjà exigu pour les 83 députés de la huitième législature ne pourra contenir les 109 prochains députés. La solution d’élargissement du bâtiment est donc envisagée en attendant l’achèvement des travaux de construction d’un nouvel hémicycle en cours sur le site d’environ neuf hectares de l’ex-direction générale de la Gendarmerie nationale non loin du palais des Gouverneurs à Porto-Novo.
Pour le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, ce chantier qu’il a officiellement lancé le 1er avril 2021, n’avance pas au rythme souhaité. L’entreprise chinoise en charge de l’ouvrage, à l’en croire, était à un taux de réalisation de 6 % contre 26 % attendu lors de sa dernière visite. Même si celle-ci promet de rattraper le retard, Louis Vlavonou semble ne pas être très rassuré. Le bureau de la huitième législature se veut prévoyant en anticipant sur les choses. Il préconise, comme plan B, l’aménagement de l’actuel hémicycle pour ne pas être surpris au cas où l’entreprise ne tiendrait pas promesse. Ce qui permettra à la 9e législature de s’installer pour démarrer ses travaux en attendant de rejoindre le nouveau siège après achèvement et réception du joyau.

LIRE AUSSI:  Ouverture de la 2e session ordinaire de 2015 au Parlement :Houngbédji appelle à une élection présidentielle apaisée en 2016