Assemblée nationale: Les cinq commissions techniques permanentes constituées

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale: Les cinq commissions techniques permanentes constituées

Les élus du peuple en plénière pour la constitution des commissions techniques permanentes compétentes

Plus rien ne bloque désormais l’étude des dossiers en commission et en plénière au Parlement. Les commissions techniques permanentes compétentes à cet effet ont été constituées lors de la séance plénière des députés ce jeudi au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Cela, conformément aux dispositions de l’article 29 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Celui-ci dispose qu’au début de chaque législature, après l’élection du bureau, l’Assemblée nationale constitue, pour l’étude des affaires dont elle doit connaitre, cinq commissions permanentes comprenant chacune au moins treize députés.

La première concerne la Commission des Lois, de l’Administration et des Droits de l’Homme. Elle est compétente pour traiter des affaires relatives à la Constitution du 11 décembre 1990, aux lois, à la justice, aux pétitions, à l’administration générale et territoriale, à la promotion et la protection de la démocratie et des droits de l’homme. La deuxième commission est intitulée : Commission des Finances et des Echanges. Celle-ci traite des questions touchant les recettes et dépenses de l’Etat, l’exécution du budget, la monnaie et crédit, les activités financières intérieures et extérieures, le contrôle financier des entreprises publiques, le domaine de l’Etat, la consommation, le commerce intérieur et extérieur ainsi qu’à la fiscalité.

LIRE AUSSI:  Répression des infractions économiques et du terrorisme: Une Cour spéciale en création au Parlement

La troisième commission est dénommée Commission du Plan, de l’Equipement et de la Production. Comme son nom l’indique, cette commission technique permanente est chargée d’étudier les dossiers concernant la planification, l’agriculture, l’élevage et pêche, la forêt et chasse, l’hydraulique, l’énergie, les mines et l’industrie, l’action coopérative, la technologie, la communication et le tourisme, l’aménagement du territoire et urbanisme, l’équipement, le transport et les travaux publics, l’habitat, l’environnement et la protection de la nature. En ce qui concerne la quatrième commission, elle est appelée Commission de l’Education, de la Culture, de l’Emploi et des Affaires sociales. Elle connait des sujets qui ont rapport avec les domaines de l’éducation nationale, la recherche scientifique et technique, la formation professionnelle, la promotion sociale, la jeunesse et sports, la promotion culturelle, l’information, l’alphabétisation, le travail et l’emploi, la santé, la famille, la condition de la femme et de l’enfant, la population, la sécurité sociale et aide sociale sans oublier les pensions.

LIRE AUSSI:  Services sociaux de base eau et électricité: Une efficacité gouvernementale sans précédent

La cinquième et dernière commission s’appelle Commission des Relations extérieures, de la Coopération au développement, de la Défense et de sécurité. Elle est compétente pour étudier les dossiers se rapportant aux Relations internationales, la politique extérieure, la coopération internationale, les traités et accords internationaux, les relations interparlementaires, les conférences internationales, la protection des intérêt des Béninois à l’étranger, le statut des étrangers résidant au Bénin, la coopération et l’intégration interafricaines, l’organisation générale de la défense, le domaine de la défense et de la sécurité , le personnel civil et militaire des armées, la justice militaire, la police, la sécurité et intégrité territoriale, la sécurité des personnes et des biens ■