Assemblée nationale: Plus de 14 milliards FCFA de budget aux députés en 2017

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale: Plus de 14 milliards FCFA de budget aux députés en 2017


A l’unanimité, les députés ont arrêté jeudi 22 septembre, le projet de budget de l’Assemblée nationale, exercice 2017 chiffré à plus de 14 milliards FCFA. Le dossier a été adopté sans grand bruit après la présentation du rapport par le premier questeur Valentin Aditi Houdé.

LIRE AUSSI:  Concours de recrutement au profit des ministères en charge des Enseignements: Plus de 36 000 candidats ont composé pour 7 033 postes

14 056 442 591 FCFA, c’est le montant du projet de budget de l’Assemblée nationale, exercice 2017. Il est légèrement en hausse par rapport au budget de l’année 2016 en cours d’exécution et évalué à la somme de 13 442 788 538 F CFA, soit une augmentation de 613 654 053 F CFA, correspondant à un taux de 4,56. Cette hausse a été induite notamment par les avantages financiers et matériels accordés aux députés et au personnel parlementaire pour améliorer leurs conditions de travail, a expliqué le premier questeur de l’Assemblée nationale, Valentin Aditi Houdé qui a présenté les grandes masses de ce budget conformément à la Constitution béninoise. Il s’agit surtout de la revalorisation de certaines indemnités et primes des députés à savoir : eau et électricité, téléphone, compensatrices de fonctionnement du cabinet particulier, logement, prime d’animation de circonscription électorale et la prime vestimentaire forfaitaire annuelle, la revalorisation des salaires de certains responsables du cabinet du président de l’Assemblée nationale ainsi que du secrétariat général administratif, la revalorisation des primes de risques et de renseignements du personnel du groupe de sécurité de l’Assemblée nationale, la prise en compte des émoluments des blanchisseurs des membres du bureau de l’Assemblée nationale, le reclassement, l’avancement d’échelon, l’inscription d’un crédit pour le recrutement du personnel du bloc médical et la revalorisation de la prime vestimentaire du personnel. A ces prévisions, Valentin Aditi Houdé ajoute le renforcement des lignes « Fournitures consommées », « Documentation, Abonnement, Edition du journal des débats parlementaires » et des « Frais de carburant et lubrifiant » en vue de la revalorisation des taux des bénéficiaires actuels et de la prise en compte du reste du personnel du secrétariat général administratif, la revalorisation des lignes « Entretien et réparation du mobilier, du matériel technique et des machines », « Edition revue semestrielle en couleur sur l’Assemblée nationale » et « Publicité-communiqués-contrats de prestation avec des organes de presse », la prise en compte de la provision pour aménagement de bureaux du nouveau bâtiment des députés ainsi que l’aménagement et l’équipement du bloc médical.

LIRE AUSSI:  La Chronique de Oncle AGBAYA : RAMENEZ-LES LA-BAS !

La pertinence des initiatives

Appréciant le rapport, les députés Augustin Ahouanvoèbla, Nouréïnou Atchadé, Léon Dègni, Louis Vlavonou et Patrice Nobimè Agbodranfo ont félicité le premier questeur de l’Assemblée nationale pour la qualité de sa présentation. Ils ont salué la pertinence des initiatives budgétaires initiées par le bureau de l’Assemblée nationale dans le sens d’améliorer les conditions de travail des députés et du personnel civil et militaire de l’Assemblée nationale. Les intervenants ont surtout loué le montant de 100 millions FCFA prévus pour construire le bureau de chaque député afin de leur permettre de ne plus errer dans la cour du palais des Gouverneurs aux heures creuses. Le député Patrice Agbodranfo Nobimè a mis l’accent sur les travaux de construction du nouveau siège du Parlement qui traînent depuis dix ans. Il a invité le bureau du Parlement à faire tout le nécessaire pour établir, si cela est possible, un budget annexe à côté du budget de Parlement pour achever les travaux. Le premier questeur Valentin Aditi Houdé dit avoir pris bonne note de la proposition de son collègue pour que le Parlement en finisse enfin avec ce chantier qui aura trop duré.
Soumis au vote, le rapport du projet de budget de l’Assemblée nationale a été adopté sans surprise à l’unanimité des députés présents et représentés?