Assemblée nationale: Une loi sur la retraite des députés et personnalités politiques en vue

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assemblée nationale: Une loi sur la retraite des députés et personnalités politiques en vue


Une proposition de loi relative à la retraite des députés et personnalités politiques sera déposée très bientôt sur la table du président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou. Le projet a été dévoilé par le député Augustin Ahouanvoèbla lors de la séance plénière du jeudi 3 septembre dernier consacrée à l’examen et au vote du budget de l’Assemblée nationale, gestion 2021. L’élu de la 20e circonscription électorale entend faire de l’adoption de ce texte son cheval de bataille. Augustin Ahouanvoèbla prévoit de rencontrer incessamment le président Louis Vlavonou en vue de discuter du dossier. Pour l’élu de l’Union progressiste, la huitième législature qui s’est engagée depuis le début de son mandat dans les réformes, se doit d’aller loin en réglant définitivement la question liée à la retraite des députés et des personnalités politiques. Augustin Ahouanvoèbla plaide pour le vote de ce texte avant la fin de cette année 2020 ainsi que le réexamen de la loi portant statut du personnel parlementaire adoptée en 2019 sous la 7e législature et déclarée contraire à la Constitution par la Cour constitutionnelle. Il invite ses collègues à concrétiser avec lui ces deux chantiers législatifs avant 2021.

LIRE AUSSI:  Audience plénière à la Cour constitutionnelle: La radiation de l’Armée pour gestation jugée anticonstitutionnelle

L’initiative du député Up se justifie en ce sens qu’aucun texte n’organise actuellement la question de la retraite des députés et autres personnalités politiques. Or, il y a des députés qui ont cumulé à eux seuls plusieurs législatures et même sans discontinuer. Et à la fin, ils se retrouvent avec rien. Sur les huit législatures post-conférence nationale, certains députés ont pu totaliser six, voire sept mandats. Ce qui fait déjà 24 ans pour celui qui a fait six mandatures et 28 ans pour le député qui est à sa septième expérience parlementaire. Et rien n’est prévu pour la retraite de ces personnalités qui ont consenti pendant tant d’années d’énormes sacrifices au service de la nation. Il n’est pas rare de voir des députés raser le mur et même aller à taxi-moto communément appelé zémidjan une fois qu’ils ont quitté l’Assemblée nationale. La huitième législature à travers Augustin Ahouanvoèbla veut apparemment mettre fin à cette misère d’après fonctions parlementaires dans laquelle végètent les députés et autres personnalités politiques de l’Etat. C’est d’ailleurs dans cette vision que la huitième législature vient de faire un pas pour améliorer un tant soit peu les conditions des députés qui seront dorénavant réélus ou non. Un avenant a été signé par rapport au contrat d’assurance-retraite des députés à cet effet. Selon le 2e questeur de l’Assemblée nationale, à partir de la fin de la 8e législature, le député, qu’il soit réélu ou pas, peut désormais décider de prendre en intégralité, soit mensuellement ou trimestriel l’argent qu’il a souscrit. Le payement de sa cotisation est automatique après les trois mois de sevrage de fin de législature, précise André Okounlola Biaou. L’obtention de cet avenant au contrat d’assurance-retraite qui court depuis plusieurs mandatures du Parlement est un acquis de la huitième législature sous le leadership de Louis Vlavonou, précise le 2e questeur de l’Assemblée nationale.

LIRE AUSSI:  Cotonou : Un véhicule finit sa course dans un marécage