Assises de la Cafrim à Cotonou: D’importants projets discutés pour l’essor de la musique africaine

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Assises de la Cafrim à Cotonou: D’importants projets discutés pour l’essor de la musique africaine


La Confédération africaine de musique (Cafrim) vient de terminer à Cotonou la première session de son comité exécutif. Principal sujet débattu par les experts venus de plusieurs pays africains, des projets pour l’essor de la musique africaine.

LIRE AUSSI:  11e édition du Masa: Fantastique parade de 2020 artistes dans les rues d’Abobo


La Confédération africaine de musique (Cafrim) a vu le jour il y a quelques années au Niger pour entre autres objectifs, promouvoir et améliorer la musique, la diffusion en Afrique en tenant compte de son impact universel éducatif, culturel, ludique et humanitaire, et ce, en mettant en œuvre des programmes de jeunesse et de développement. Elle se propose aussi de gérer la musique sous toutes ses formes par l’adoption de toutes les mesures qui s’avèrent nécessaires ou recommandables. Elle a à sa tête le Béninois Mathieu Vitoffodji. C’est d’ailleurs lui qui a accueilli il y a quelques jours à Cotonou, ses pairs pour une rencontre d’importance majeure, à savoir la première session du comité exécutif. Des délégués venus de plusieurs pays ont pris part aux travaux dont la finalité est de définir une nouvelle charpente pour la visibilité de la musique africaine. Tous spécialistes de la chose, les experts présents en terre béninoise ont défini de nombreuses actions pour «le bien de la musique africaine». Les assises se sont par ailleurs penchées sur « des projets pour le futur et dans l’intérêt supérieur de la musique africaine ».
Au cours des travaux, les participants ont mené des échanges visant le développement de la structure et son extension à plusieurs autres pays, condition indispensable pour se mettre davantage au service de la musique du continent et de ceux qui travaillent à relever son niveau et à la révéler davantage. La Cafrim promet non seulement soutien et accompagnement à ces acteurs, mais elle compte également appuyer les initiatives visant à faire de la musique africaine, la chose la mieux appréciée aux quatre coins du monde. Plusieurs projets seront initiés à cet effet. D’autres assises de l’organisation sont à venir et vont se pencher sur les grandes actions prévues. Ce qui est certain, rassurent les responsables de l’organisation, il s’agit de « projets à impacts que le comité mettra en œuvre dans les tout prochains jours pour le bien de la musique africaine». C’est à cette même occasion que sera révélé le domaine qui abritera à Cotonou le siège de la Cafrim.

LIRE AUSSI:  1re édition de la Foire « Made in Bénin »: Les innovations béninoises exposées dès le 17 août prochain à Cotonou