Association nationale des administrateurs civils du Bénin: Aurélien Lalèyè élu président

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Association nationale des administrateurs civils du Bénin: Aurélien Lalèyè élu président


L’Association nationale des administrateurs civils du Bénin (Anacib) a tenu, le week-end dernier, une assemblée générale ordinaire au Centre de documentions et de l’information juridique (Cdij) à Cotonou. Les assises ont permis d’une part de relancer la vie de ce creuset et d’autre part, de renouveler son organe dirigeant désormais présidé par Aurélien Lalèyè.

LIRE AUSSI:  Session criminelle du Tpi de Parakou/ 2e dossier: Association de malfaiteurs, vol à main armée et assassinat (La cause renvoyée)

L’Association nationale des administrateurs civils du Bénin (Anacib) est une organisation non gouvernementale corporatiste des administrateurs civils en service ou non dans la Fonction publique au Bénin. Du 5 avril 1997, date de sa création à ce jour, elle a connu diverses fortunes et s’auréole d’un bilan qui est loin de déplaire. Ses membres, tous des administrateurs civils et donc de hauts cadres de l’administration ont travaillé à l’asseoir davantage tout en travaillant à aider ses membres à porter fièrement le prestige de leur corps. En somme, hier comme aujourd’hui, l’administrateur civil béninois revendique une place de choix dans le fonctionnement administratif. Le parcours dont se vante l’Anacib n’a pas été sans embuches et les défis de la modernité la guettent davantage. Autant de défis, mais aussi d’exigences que n’ont pas perdu de vue les participants à l’assemblée générale ordinaire de l’Anacib organisée vendredi 29 septembre à Cotonou.
Mathias Gogan, président sortant de l’association apprécie tout le chemin parcouru par ses pairs et lui-même si tout n’a pas été rose, celui-ci pense qu’il y a eu du mérite, mais penche beaucoup plus vers les défis qui s’annoncent. Défis d’une administration de valeur et de noblesse par des approches innovantes, a prêché le président de l’Anacib à l’ouverture des travaux. Yves Gogan, conseiller technique juridique du ministre en charge de la Fonction publique, représentant le ministre, nourrit les mêmes préoccupations et exhorte les administrateurs civils à faire reconquérir à leur association son aura d’antan.
Le respect de la déontologie administrative dans une administration dépolitisée, c’est là également une préoccupation formulée à l’endroit de l’Anacib par le ministre en charge de la Décentralisation, Barnabé Dassigli. Il va saisir l’occasion pour annoncer le recrutement imminent d’une trentaine d’administrateurs civils pour renforcer l’administration publique, qui viendront certainement étoffer les rangs de l’Anacib.
Examen du rapport d’activités, des bilans moral et financier du bureau exécutif sortant, et amendements des textes fondamentaux, constituent les grandes articulations du programme de cette assemblée générale organisée les 29 et 30 septembre derniers et qui s’est soldée par l’élection d’un bureau de neuf membres présidé par Aurélien Lalèyè. Judicaël Biaou est élu secrétaire général et Clotaire Déguénon, trésorier général

LIRE AUSSI:  Révolution dans le secteur des Assurances en Afrique de l’Ouest: Ogar Assurances présente son identité visuelle