Atelier international sur les énergies renouvelables: Révéler le potentiel énergétique du Bénin

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Atelier international sur les énergies renouvelables: Révéler le potentiel énergétique du Bénin


Le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou

Le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou a lancé, ce mardi 11 juin, à Porto-Novo, l’atelier international sur le thème : « Energies renouvelables au Bénin : Développement et financement ». Les travaux prennent fin ce mercredi et connaissent la participation active notamment des experts nationaux et internationaux ainsi que des partenaires techniques et financiers du secteur de l’énergie.

LIRE AUSSI:  Le ministre Dossouhoui sur les sites éligibles à Bantè

Identifier les leviers d’actions afin d’accroître la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique au Bénin. C’est la principale ambition de l’atelier international qu’organise à Porto-Novo depuis, ce mardi 11 juin, le ministère de l’Energie sur le thème : « Energies renouvelables au Bénin : Développement et financement ». Les assises se veulent une rencontre de réflexion entre acteurs nationaux et internationaux ainsi que partenaires techniques et financiers du secteur de l’énergie pour révéler le potentiel énergétique dont regorge le Bénin. Pour le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou qui a ouvert les travaux qui durent deux jours, l’atelier s’inscrit dans le cadre du Programme d’actions du gouvernement (Pag). Il vise surtout à contribuer à la mise en œuvre des engagements du Bénin pour l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd) ainsi que ceux de l’accord de Paris sur le climat notamment à la Cop 21. Les participants auront, dans ce cadre, à mener une réflexion approfondie visant le développement et le financement des énergies renouvelables. Ils auront à explorer les potentialités et les défis des énergies renouvelables ; les politiques et mécanismes d’appropriation à travers la recherche, le développement, les innovations technologiques et le renforcement des capacités en énergies renouvelables. Aussi, les participants à l’atelier de Porto-Novo, auront-ils à identifier et définir les instruments notamment financier qui existent afin d’appuyer durablement le sous-secteur ; les avantages économique, social et environnemental au Bénin, en prenant en compte le genre et l’inclusion sociale pour un accès équitable et durable aux services énergétiques sans oublier la promotion, la régulation et la réglementation des énergiques renouvelables.

LIRE AUSSI:  Sécurité des biens et des personnes : La Police républicaine mise sur une approche intégrée

Sans énergie pas de développement

Aux dires du ministre il est important que le Bénin change de paradigmes par des actions concrètes en matière d’introduction d’énergies renouvelables dans le mix énergétique. Ce qui qui passe par un bon diagnostic des problèmes liés à l’éclosion du secteur des énergies renouvelables au Bénin, la définition des éléments de politique et de stratégies opérationnelles pour relever les différents défis issus de l’analyse de la situation actuelle et la présentation d’un mécanisme de coordination efficient des actions de développement des énergies renouvelables. Jean-Claude Houssou n’a pas manqué de mettre l’accent sur les efforts du gouvernement plus que jamais décidé à instituer un système énergétique largement autonome et compétitif afin d’assurer aux unités de production et populations la fourniture d’électricité fiable et de qualité et conjuguer définitivement au passé le délestage. C’est ce qui justifie, explique le ministre de l’Energie, la réalisation de la construction des centrales hydroélectriques d’Adjarra et de Dogo bis désormais à vocation multifonctionnelle, l’implantation de centrales solaires photovoltaïques de capacité totale de 95 MW et la structuration d’une filière biomasse-combustible avec la possibilité d’installer au moins 15MW à terme. Jean-Claude Houssou assure que les recommandations qui seront issues des assises serviront de terreau à la mise en œuvre de la politique nationale sur les énergies renouvelables transcrite dans le Pag. « Désormais, nous nous attaquons sur des solutions à moyen et à long terme avec des énergies propres et durables », souligne le ministre.
Le directeur général de Winch Energy Bénin, représentant des acteurs du secteur des énergies loue cette vision du gouvernement pour le développement du secteur énergétique sans lequel le décollage socioéconomique du Bénin restera toujours un vœu pieux. « L’accès universel à une énergie fiable, durable et compétitive conditionne le développement des autres secteurs prioritaires de développement », démontre Charles Agueh. Il rassure le gouvernement du soutien des acteurs privés du secteur des énergies pour relever le défi énergétique à court et moyen terme. Une vision partagée également par le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy et le premier adjoint au maire de Porto-Novo, Jocelyne Zinsou, représentant le maire. Ils se réjouissent de l’intérêt de cet atelier s’inscrivant dans les différentes mesures et initiatives favorables à l’accroissement des énergies durable des territoires.

LIRE AUSSI:  Kandi: Un pont au centre-ville en passe de céder sur la voie