Attaques djihadistes dans deux zones frontalières : un acte condamné de toutes parts

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Attaques djihadistes dans deux zones frontalières : un acte condamné de toutes parts

Attaques djihadistes dans deux zones frontalièresAttaques djihadistes dans deux zones frontalières

Des acteurs politiques et institutions condamnent vivement les attaques djihadistes enregistrées dans deux zones frontalières du Nord-Bénin, la semaine écoulée. Ils appellent l’Exécutif à renforcer davantage la sécurité, et les citoyens au sens du patriotisme.

LIRE AUSSI:  Attaques au Nord du Bénin : Les soldats blessés hors de danger

Des forces ennemies ont attaqué le Bénin aux frontières nord-ouest, faisant des morts, notamment au sein de l’Armée nationale. Face à la gravité de la situation, les réactions d’indignation profonde pleuvent de toute part, comme depuis Porto-Novo où les députés à l’Assemblée nationale ont fait part de leur colère. « L’Assemblée nationale condamne fermement ces viles attaques et se tient sans réserve aux côtés des forces de défense et de sécurité ainsi que des paisibles populations civiles dans toutes les régions du Bénin », réagit le Parlement béninois, vendredi dernier, à travers un communiqué signé de son porte-parole, James William Gbaguidi. La représentation nationale se dit également « prête à contribuer sans répit à une lutte implacable contre l’extrémisme violent et en appelle à une procédure judiciaire diligente et à des sanctions exemplaires à l’encontre des auteurs de ces actes ».
Cette situation d’insécurité prouve à quel point l’intégrité territoriale est menacée. C’est pourquoi, le chef de file de l’opposition, le parti Les Démocrates et plusieurs acteurs politiques et observateurs de la vie socio-économique et politique du Bénin ont exprimé leur amertume et encouragé l’Exécutif à renforcer la surveillance du territoire national, de même que la sécurité des biens et des personnes.
Le parti « Les Démocrates demande que conformément aux dispositions de la Constitution, la protection des populations et de leurs biens soit renforcée. Il s’agira donc de doter les forces de défense et de sécurité de moyens adéquats et suffisants (…). La sécurité des citoyens et la défense de l’intégrité territoriale n’ont pas de prix », indique Eric Houndété, président dudit parti. « Nous encourageons et exhortons le gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires afin de garantir l’intégrité du territoire béninois, la quiétude du peuple, et à fournir les moyens adéquats aux forces armées pour faire efficacement face aux envahisseurs », appuie le chef de file de l’opposition, Paul Hounkpè. Abbé Colbert Goudjinou, directeur de l’Institut des artisans de justice et de paix (Iajp), condamne également ces attaques et appelle au respect des uns et des autres afin que la société se pérennise.
Les Etats-Unis ne sont pas aussi restés insensibles à ces attaques. A travers la voix de l’ambassadrice Patricia Mahoney, le pays
« condamne cette violence » et renouvelle son engagement « à soutenir le gouvernement du Bénin dans ses efforts de promotion de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme, notamment à travers une assistance aux forces armées béninoises dans le but de mieux sécuriser les frontières du pays ». Tout comme l’Assemblée nationale, le parti Les Démocrates et le secrétaire exécutif du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), la diplomate américaine a présenté ses condoléances aux familles des soldats tués.

LIRE AUSSI:  Attaques au Nord du Bénin : Les soldats blessés hors de danger

Appels à la vigilance

Du Parlement au chef de file de l’opposition en passant par Les Démocrates, l’on appelle expressément les populations à redoubler de vigilance et surtout à dénoncer tout acte suspect. L’Assemblée nationale invite « les citoyens, quelles que soient leurs obédiences politiques, religieuses ou sociales, à manifester leur attachement à la paix en dénonçant de manière systématique aux forces de défense et de sécurité, les mouvements ou attitudes suspects, mais aussi en se refusant à adhérer à toute idéologie prônant l’intolérance et la violence »,
exhortent Louis Vlavonou et ses pairs.
« Le parti Les Démocrates invite les populations à redoubler de vigilance pour s’organiser en vue de détecter ou d’aider à détecter les terroristes afin que les forces de défense et de sécurité puissent efficacement organiser leur éradication partout où ils se trouvent », insiste Eric Houndété. Dans la même veine, Paul Hounkpè appelle le peuple béninois « à l’élan de solidarité envers notre Armée, à l’esprit patriotique, à la franche collaboration (…) et à l’unicité d’action contre l’agresseur ».
Pour rappel, les mardi 30 novembre et mercredi 1er décembre derniers, respectivement dans les localités de Mékrou Yinyin (Banikoara) et de Porga (Matéri), des agents des forces de défense et de sécurité en position de surveillance du territoire national ont été pris à partie par des individus armés non identifiés. Les échanges de tirs ont fait plusieurs morts des deux côtés. Dans les rangs des militaires béninois, l’on dénombre deux morts et plusieurs blessés qui bénéficient déjà d’une prise en charge adéquate.