Attaques terroristes : « 2022 pourrait être une année tout aussi éprouvante » (chef d’État-Major Général)

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités, Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Attaques terroristes : « 2022 pourrait être une année tout aussi éprouvante » (chef d’État-Major Général)

Armée béninoiseArmée béninoise

Les Forces armées béninoises prennent très au sérieux les différentes menaces sécuritaires qui pèsent sur le Bénin. Cependant, au cours de la présentation de leurs vœux au chef de l’Etat, Patrice Talon, le 21 janvier 2022, ils ont rassuré de leurs engagements. 

LIRE AUSSI:  Renforcement des capacités dans le domaine du numérique: Le personnel de l’administration publique bientôt formé

En 2022, l’engagement des forces de défense et de sécurité sera sans faille, au service de la patrie. En présentant leurs vœux au chef de l’Etat Patrice Talon, elles ont renouvelé leurs promesses de loyauté et leur détermination à accomplir leurs missions avec courage, abnégation et esprit de patriotisme, surtout dans un contexte de plus en plus sensible. « C’est le lieu de rappeler que la situation sécuritaire rendue délétère dans certaines contrées de notre pays par la perpétration d’attaques de nature terroriste, interpelle plus que jamais, non seulement le sens du devoir de tous les personnels militaires et paramilitaires, mais aussi le sens citoyen de tous les Béninois. La tendance croissante de ces attaques ignobles laisse présager que l’année 2022 pourrait être une année tout aussi éprouvante au plan sécuritaire. La sécurité nationale étant l’affaire de tous, la vigilance doit être accrue à tous les niveaux », a rappelé Contre-amiral Patrick Jean-Baptiste Aho , chef d’État-major général des Forces armées béninoises.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le terrorisme dans la sous-région : L’Initiative d’Accra planifie « Koudanlgou renforcée »

En réalité, 2021 a été marquée par de tristes événements, notamment dans les dernières semaines. Plusieurs soldats sont tombés ou blessés en missions commandées. Elles ont dû faire face à des atteintes sérieuses à la paix aussi, en période électorale. Cependant, il y a eu aussi des réformes majeures et des appuis importants de la part du gouvernement. Ils ont été rappelés par le chef d’État-major Général qui a par la suite présenté quelques doléances, surtout en faveur des hommes tombés au front. « La question du renforcement des mesures sociales en faveur des personnels militaires et paramilitaires demeure une doléance constante qu’il est souhaitable d’étudier avec une attention particulière. Dans ce registre, l’adoption d’un texte législatif instaurant le statut de pupille de la nation au profit des ayants-cause de nos frères d’armes tombés dans l’exercice du devoir, constituerait une avancée notable », a-t-il plaidé auprès du président de la République.

En réponse, le président Patrice Talon a rappelé combien la nation compte sur les forces de défense et de sécurité. Il a rassuré de l’engagement ferme du gouvernement à les accompagner pour la réussite de leurs missions qui se résument à protéger et sécuriser notre pays. « Votre mission est noble et vous êtes dignes de notre confiance. Vous êtes dignes de la confiance du Peuple béninois. Nous n’avons pas le choix, nous vous faisons confiance. Et pour l’accomplissement sans relâche de votre mission tout au long de l’année 2022, je voudrais à nouveau vous réitérer mes vœux, mes prières pour que chacun jouisse d’une bonne santé, que vous soyez dotés de la vigueur nécessaire, de la volonté nécessaire, de l’esprit de sacrifice nécessaire afin que rien ne vous effraie », a dit Patrice Talon.