Attractivité et compétitivité de la région Ouidah-Kpomassè-Tori Bossito: L’aménagement du territoire, un précieux outil de développement

Par Pintos GNANGNON,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Attractivité et compétitivité de la région Ouidah-Kpomassè-Tori Bossito: L’aménagement du territoire, un précieux outil de développement


La ville de Ouidah a abrité, hier jeudi 28 novembre, une conférence sur l’attractivité du territoire Ouidah-Kpomassè-Tori Bossito. Une activité qui traduit la volonté du gouvernement de renforcer le processus de territorialisation du développement afin de garantir une mutualisation harmonieuse des forces et des opportunités de développement au niveau des communes.

LIRE AUSSI:  Deuil à Abomey: Le roi Dédjalagni Agoli-Agbo s’en est allé

La loi N° 97 029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin offre aux communes la possibilité de coopération intercommunale par la réalisation d’équipements et la création de services d’intérêts et d’utilité intercommunaux.
Une faculté laissée aux communes qui a été complétée par la loi portant modalités de l’intercommunalité au Bénin qui permet désormais aux regroupements intercommunaux d’opérer leur mutation en établissements publics de coopération intercommunale avec des compétences propres.
A l’ouverture de la conférence sur l’attractivité du territoire Ouidah-Kpomassè-Tori Bossito, le maire de la commune de Ouidah, Célestine Adjanohoun, a indiqué que ces différentes lois donnent la possibilité aux communes de mobiliser et de capter plus facilement des financements afin d’exercer des compétences en matière d’aménagement de l’espace.
Le maire de Ouidah rappelle que depuis le 26 mai 2016, le Bénin s’est doté d’une loi-cadre sur l’aménagement du territoire.
Une loi qui, selon Célestine Adjanohoun, définit les règles et principes en matière d’aménagement du territoire. Elle comporte plusieurs innovations dont la contractualisation entre l’Etat et les collectivités territoriales décentralisées et celle de la délivrance de certificat de cohérence spatiale préalable à l’implantation de tous les projets structurants.
Le représentant du préfet de l’Atlantique, Bernard Zannoudaho, affirme que l’évènement, au-delà de son caractère solennel, traduit la volonté des citoyens de ces trois communes de raffermir les relations ancestrales en vue de maintenir toujours allumée la flamme du destin commun.
Il rappelle que la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration s’est fixé pour objectif, de créer les conditions institutionnelles et organisationnelles d’un développement territorial durable et équilibré reposant sur une gouvernance locale concertée et sur la valorisation des potentialités des collectivités territoriales afin de dynamiser le développement à la base.
La mise en œuvre efficace de cette politique nécessite, selon Bernard Zannoudaho, une mutualisation des moyens et des ressources entre les collectivités territoriales décentralisées pour construire un destin commun.

LIRE AUSSI:  Déclaration d’état civil: La conférence départementale du Borgou s’imprègne du Pedec

Viabiliser les régions économiques

Il apprécie l’initiative d’une conférence de territoire entre les trois communes à savoir : Ouidah, Kpomassè et Tori-Bossito.
« Je voudrais à cet effet saisir l’occasion qui m’est offerte pour inviter les forces vives des trois communes à fédérer davantage leurs efforts pour la concrétisation des grands projets structurants du Programme d’action du gouvernement », lance-t-il à l’endroit des trois maires des communes concernées.
Le secrétaire général du ministère du Cadre de vie et du Développement durable, Constant Godjo, affirme que la conférence du territoire qui est une initiative conjointe de l’Agence nationale d’aménagement du territoire, de la préfecture d’Allada et des trois communes Ouidah, Kpomassè et Tori-Bossito s’inscrit parfaitement dans la vision du gouvernement qui préconise la viabilisation des régions économiques et des zones de forte concentration humaine, la promotion d’un environnement sain, durable et résilient aux changements climatiques, la promotion de la gestion durable des ressources naturelles et l’amélioration de la gestion foncière et de l’habitat.
Il invite les acteurs des trois communes concernées à plus d’engagement et de solidarité pour faire de cet espace l’un des pôles de compétitivité qui contribue au développement et au rayonnement international du Bénin.
Orgainsée par l’Agence nationale d’aménagement du territoire représentée par son directeur général, Salomon Okiri, la conférence a été l’occasion pour ce dernier de présenter les avantages de l’aménagement du territoire pour l’économie locale.