Au Tchad : Idriss Déby Itno passe l’arme à gauche, l’un de ses fils prend le pouvoir

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Au Tchad : Idriss Déby Itno passe l’arme à gauche, l’un de ses fils prend le pouvoir


Le maréchal-président du Tchad, Idriss Déby Itno est décédé, ce mardi 20 avril, à N’Djaména. L’annonce de sa mort a été faite au monde entier par l’armée tchadienne à travers un communiqué lu, le même jour, sur les ondes de la télévision d’Etat. Il est mort « des suites de ses blessures au front » et son fils Mahamat Idriss Déby prend momentanément les rênes du pays.

LIRE AUSSI:  Pta 2017 du ministère en charge de l’Enseignement supérieur: Les performances et les défis exposés

Delta-Charlie-Delta ! Le maréchal-président Idriss Déby Itno est mort, ce mardi, annonce un groupe de généraux et autres officiers de l’armée tchadienne à travers un texte lu, le même jour, hier, sur les antennes de la télévision nationale du pays. Comme une trainé de poudre, la nouvelle a parcouru le monde entier. L’Afrique est éploré, le Tchad pleure son président.

Selon l’armée, Idriss Déby Itno est « décédé des suites de ses blessures au front ». Blessures survenues lors d’une opération militaire qu’il commandait lui-même contre des rebelles dans le nord du pays. Il va malheureusement passer de vie à trépas « une fois rapatrié à N’Djaména ». Pour l’armée, le maréchal-président est mort « en défendant l’intégrité territorial, sur le champ de bataille ». Plus aucun autre détail n’a été communiqué sur la mort du président tchadien par l’armée qui annonce par ailleurs la mise en place d’un conseil militaire de transition pour assurer la continuité de l’Etat pour une durée de dix-huit mois. Un conseil militaire de transition dirigé par Mahamat Déby Itno, l’un des fils du président défunt.

LIRE AUSSI:  Pta 2017 du ministère en charge de l’Enseignement supérieur: Les performances et les défis exposés

D’autres mesures ont été prises par les militaires dont, entre autres, un deuil national de quatorze jours, la dissolution de l’Assemblée nationale et du gouvernement. Une charte de transition sera promulguée par le président du conseil militaire. L’armée a aussi annoncé la fermeture des frontières terrestres et aériennes du pays, l’instauration d’un couvre-feu allant de dix-huit heures à cinq heures du matin sur tout le territoire tchadien, un gouvernement de transition et de nouvelles institutions Républicaines seront mises en place par la transition après l’organisation d’élections libres et transparentes, indique le communiqué militaire.

L’annonce de la mort du maréchal-président du Tchad a suscité de nombreuses réactions dans les rangs des personnalités et chefs d’Etats africains et du monde notamment le président béninois, Patrice Talon, le français, Emmanuel Macron, le gabonais, Ali Bongo, et bien d’autres encore. Tous ont salué la mémoire de l’illustre disparu et présenté leurs condoléances à la famille éplorée et au peuple tchadien.

LIRE AUSSI:  Présidentielle 2021: Les trois duos attendus jeudi prochain pour les visites médicales

Au pouvoir depuis 30 ans, Idriss Déby Itno venait d’être réélu à la tête du pays pour un sixième mandat à l’issue du premier tour de la présidentielle avec 79,32 % des voix, selon les résultats officiels provisoires publiés, lundi dernier, par la Ceni.