Audience au Ces: Augustin Tabé Gbian reçoit Paul Hounkpè

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Audience au Ces: Augustin Tabé Gbian reçoit Paul Hounkpè

Paul HOUNKPE, s'entretenant avec le pdt du CES

Deux délégations dont l’une conduite par Paul Hounkpè, chef de file de l’opposition et l’autre par Darius Awohouedji, président du Bureau national et du Conseil d’administration du patronat des établissements scolaires privés du Bénin ont été reçues en audience, vendredi 4 juin dernier, par Augustin Tabé Gbian, président du Conseil économique et social (Ces). Avec ce dernier, chacune d’elles a évoqué des préoccupations relevant de son domaine.

LIRE AUSSI:  Politique nationale: L’Opposition face à un défi unique

Augustin Tabé Gbian, président du Conseil économique et social (Ces) a reçu en audience, vendredi 4 juin dernier, à son cabinet, Paul Hounkpè, chef de file de l’opposition ainsi que Darius Awohouedji, président du Bureau national et du Conseil d’administration du patronat des établissements scolaires privés du Bénin.
A sa sortie d’audience, la première délégation conduite par le chef de file de l’opposition a exprimé toute sa fierté d’avoir rencontré le président du Ces. Paul Hounkpè note que sa reconnaissance en qualité de chef de file de l’opposition est une première au Bénin. « Nous essayons de mettre en place notre structure. Nous avons pensé qu’il faut faire un petit tour des institutions de l’Etat étant donné qu’un Etat est un corps avec des organes qui fonctionnent. Il est indispensable que nous allions vers les institutions de l’Etat afin de discuter et recevoir quelques conseils », déclare-t-il. Paul Hounkpè ajoute que leur souhait est que le Ces soit disposé à les écouter à chaque fois qu’ils le sollicitent afin qu’ils puissent régler assez rapidement les problèmes qui surgissent au sein de l’opposition. « Au cours de cette audience, le président a été vraiment attentif et il nous a exprimé son soutien indéfectible», se réjouit-il.
La deuxième délégation conduite par Darius Awohouedji, président du Bureau national et du Conseil d’administration du patronat des établissements scolaires privés du Bénin, a noté que sa visite au président du Ces est lié à un problème éducatif. Il explique qu’il a été mis en place depuis des années, un creuset qui regroupe le patronat des écoles privées du Bénin, la direction nationale des enseignements catholiques et la direction nationale des enseignements protestants et c’est au nom de ce creuset qu’ils sont venus rencontrer le président du Conseil économique et social. Il affirme que depuis l’avènement du renouveau démocratique en 1990, les écoles privées laïques, confessionnelles sont laissées sur le carreau, contrairement aux autres écoles qui méritent une attention particulière de l’Etat. Selon lui, la Constitution et les textes en vigueur ont prévu un accompagnement de l’Etat à ces écoles privées laïques, confessionnelles afin de faciliter l’exercice de leurs activités. Malheureusement, note-t-il, ces textes ne sont pas suivis à la lettre. «Nous sommes venus poser le problème au président du Ces et nous lui avons expliqué les démarches entreprises depuis 1990 à ce jour », indique-t-il. Darius Awohouedji souligne qu’après les avoir écoutés, Augustin Tabé Gbian a pris l’engagement de trouver des solutions à leurs doléances.

LIRE AUSSI:  Promotion et maintien de la paix dans le monde: Les œuvres de développement comme nouveau chemin