Audition budgétaire à l’Assemblée nationale: 15 milliards F Cfa pour promouvoir les Pme, l’artisanat et l’emploi

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Audition budgétaire à l’Assemblée nationale: 15 milliards F Cfa pour promouvoir les Pme, l’artisanat et l’emploi


Le ministre des Petites et moyennes entreprises et de la Promotion de l’Emploi aura probablement 15, 044 328 milliards F Cfa en 2018 pour relever les défis de son département ministériel. Modeste Kérékou a dévoilé ces chiffres, ce lundi 27 novembre, aux députés membres de la commission budgétaire de l’Assemblée nationale.

LIRE AUSSI:  3e édition du projet « Grains du futur » de Huawei technologies: Dix lauréats en Chine pour approfondir leurs connaissances des Tic

Ce budget se répartit en deux grandes masses : les dépenses de fonctionnement et les dépenses en capital communément connues sous l’appellation de Programme d’investissement public (Pip). Ces dernières s’élèvent à 0,241 424 milliards F Cfa et vont permettre d’impacter en 2018 les trois cibles du ministère à savoir : la promotion des Petites et moyennes entreprises, l’artisanat et l’emploi. Il s’agira, selon Modeste Kérékou, de poursuivre les réformes en cours et qui sont engagées depuis le 6 avril 2016 par le président de la République, Patrice Talon, dans ces trois secteurs. « J’ai la charge d’un ministère qui est sensible et dont les résultats devront se mesurer très rapidement. Mais le quinquennat en cours est celui de réformes et de transformation structurelle de notre pays », note le ministre.
Modeste Kérékou compte aller vite dans la conduite des réformes, des projets, des mécanismes qui, au finish, vont contribuer à la création de l’emploi. « C’est le secteur privé qui crée l’emploi ; ce sont les Pme, ce sont les entreprises qui créent l’emploi. Ce que nous avons à faire, sous le leadership du chef de l’Etat, c’est de coordonner toutes les initiatives gouvernementales, toutes les politiques pour qu’à la fin nous puissions avoir un climat, un cadre favorable à la création des entreprises, qu’elles soient artisanales, qu’elles soient commerciales, qu’elles soient industrielles, qui offriront des emplois stables et décents aux jeunes », promet le ministre Modeste Kérékou.
A l’en croire, les députés ont été très sensibles aux ressources affectées à son département ministériel pour 2018. Ils se sont engagés à faire un plaidoyer auprès du gouvernement et notamment à l’endroit du ministre de l’Economie et des Finances pour une augmentation substantielle du budget du ministère. Modeste Kérékou prend ce plaidoyer des députés comme un motif de satisfaction pour aller de l’avant. C’est la preuve que les thématiques de promotion des Pme, de l’artisanat et surtout de l’emploi sont très importantes pour les représentants du peuple qui ont tenu à apporter leur précieux concours, se réjouit-il.

LIRE AUSSI:  Réélection par K.O du président de la République: Patrice Talon récolte les fruits de son bilan

Th. C. N.